Retour

Après Thunder Bay, une conseillère sudburoise demande des changements pour l’industrie du taxi

La conseillère Deb McIntosh affirme que les compagnies de taxi du Grand Sudbury ont les mains liées par une réglementation municipale qui les empêche d'augmenter leurs tarifs comme bon leur semble.

Le salaire minimum de 14 dollars l’heure est à l’origine de la requête de la conseillère qui croit que c’est à l’industrie privée de décider.

« C’est la seule industrie réglementée par la Ville », dit Mme McIntosh.

Selon elle, les tarifs actuels reflètent l’index du prix à la consommation de 2016, tandis que les hausses salariales ont augmenté de 23 pour cent.

La conseillère McIntosh demande aux fonctionnaires municipaux de préparer un rapport qui sera présenté au comité des finances de la Ville au mois de mars.

Avec les informations de CBC