Retour

Au Cégep de Matane, des étudiants prennent de l’expérience grâce à Aurores

Le Cégep de Matane a lancé mercredi l'entreprise Aurores. Elle a été créée pour donner la chance aux étudiants de prendre de l'expérience dans leur domaine d'études et stimuler leur fibre entrepreneuriale.

Un texte de Brigitte Dubé

Les services offerts peuvent notamment toucher la production numérique, l’animation 3D ou 2D, la vidéo, la photo ou même l’organisation d’événements. Les contrats peuvent venir du Cégep, de la Matanie ou de l’extérieur.

Aurores vise aussi à stimuler la création d’entreprises à Matane. Un premier diplômé en gestion et comptabilité, William Boudreau, a déjà plongé dans les affaires. Son entreprise dans le domaine de l’asphaltage est maintenant en démarrage. Il estime que son expérience comme directeur des finances et aux ressources humaines au sein d’Aurores lui a donné une longueur d’avance.

« Ma technique plus l’expérience que j’aie eue avec Aurores, ça m’a vraiment aidé dans tout ce qui est dans le domaine administratif, démarrage d’entreprises, gestion des employés, développement des affaires et j’en passe. »

Pour sa part, Christian Hudon, qui crée un jeu vidéo, profite des services d’Aurores. Deux designers, trois modélisateurs et une structureuse travaillent avec lui. « Ils m’offrent un local, les ressources dont j’ai besoin, les ordinateurs ou l’aide des étudiants en animation 3D, précise-t-il. C’est vraiment parfait! »

Avec l'aide de l'école des HEC

L’enseignant au Cégep de Matane et cofondateur de l’entreprise Aurore, Jean-Marc Philion, rappelle que l’aventure a commencé commencé l’an dernier, surtout avec des contrats nécessitant des connaissances en animation 3D, en multimédia et en production numérique.

Il mentionne que les étudiants sont encadrés par des enseignants et reçoivent une rémunération.

L’école des Hautes études commerciales (HEC), par le biais de son programme d’incubateur et d’accélérateur d’entreprises, a supervisé la démarche.

« L’aspect accueil et intégration de nombreux étudiants de l’international au Cégep de Matane a fait une différence auprès du HEC », explique Jean-Marc Philion.

L’équipe a eu accès à des ateliers, des conférences et des formations pour monter son modèle d’affaires. Elle bénéficie d’un suivi par des spécialistes en marketing.

Aurores a déjà du pain sur la planche. « Déjà avec le bouche-à-oreilles, on est très occupés, estime l’enseignant. L’an dernier on a fait travailler plus d’une trentaine d’étudiants. Nous avons déjà 13 projets à notre actif pour 2500 heures d’expérience à mettre dans les curriculum vitae. »

M. Philion ajoute que les clients contribuent à la formation des jeunes.

Aurores a remporté un prix régional dans le cadre de la dernière édition du Défi OSEntreprendre, soit le prix collégial collectif du secteur entrepreneuriat étudiant.

Plus d'articles

Commentaires