Retour

Augmentation de 2 $ de l'heure chez Walmart : est-ce suffisant pour retenir la main-d'oeuvre?

Walmart augmente le taux horaire de ses deux succursales en Abitibi-Témiscamingue. Depuis le 26 janvier, les employés du Walmart de Val-d'Or et de Rouyn-Noranda gagnent deux dollars de plus de l'heure. Des observateurs du marché de l'emploi la jugent toutefois insuffisantes.

Un texte d'Émélie Rivard-Boudreau

À cause de la pénurie de main-d'oeuvre qui sévit en Abitibi-Témiscamingue, le géant du commerce au détail a ajusté le salaire selon les conditions du marché.

Bien que la prime soit temporaire, elle satisfait les employés.

« C'est déjà intéressant qu'on ait un incitatif comme ça pour rester à l'emploi du magasin. Même si c'est temporaire, ça se prend bien », affirme une associée de chez Walmart de Rouyn-Noranda, Nathalie Marineau.

« C'est bien, ça fait des piastres de plus dans nos poches. Je vais économiser de l'argent pour m'acheter une nouvelle voiture », dit à son tour Josée Baron.

Mesure efficace?

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda, Jean-Claude Loranger, n'est pas convaincu que la prime attirera plus d'employés au commerce.

« Moi je pense que la notion temporaire, ce n'est pas une mesure efficace », laisse-t-il entendre.

Au mieux, selon lui, elle permettra une meilleure rétention du personnel.

« L'effet que ça va avoir, c'est que ça risque d'obliger les autres à augmenter un petit peu, mais outre ça, je ne pense pas que ça bouleverse complètement le commerce de détail et de services à Rouyn-Noranda », ajoute Jean-Claude Loranger.

Infiltré chez Walmart

Le journaliste et auteur Hugo Meunier a écrit un livre sur son infiltration de trois mois en tant qu'employé d'un Walmart dans la région de Montréal.

« Les employés, c'est sûr que tu leur donnes deux piastres de plus de l'heure, les gens vont être contents, il vont prendre chaque augmentation, mais ça reste des peanuts dans l'océan des revenus d'une compagnie comme Walmart. »

La multinationale affirme que la prime est régulièrement analysée et sera ajustée au besoin, suivant un préavis de quatre semaines aux employés.

Plus d'articles

Commentaires