Retour

Augmentations de prix du transport de marchandises : question politique?

Deux entreprises de transport de l'Alberta disent qu'elles augmenteront leurs prix à cause de la taxe sur le carbone qui entrera en vigueur le 1er janvier dans la province, mais leurs liens avec le Wildrose suscitent des questions.

Un texte de Jean-Charles Lanciot

Dans un communiqué, l’entreprise Grimshaw d’Edmonton annonce qu’elle ajoutera une surcharge à ses prix, équivalente à l'augmentation du prix des carburants.

L’entreprise de transport Hi-way 9 de Drumheller dit quant à elle qu’elle imposera une surcharge de 0,8% pour toute livraison en provenance ou en direction de l’Alberta.

Sur Twitter, le chef du Wildrose Brian Jean a dit merci au NPD pour ce « cadeau de Noël ».

« La taxe sur le carbone fait déjà monter les prix de tout », écrit-il.

Mais les communiqués publiés cette semaine ne semblent pas être un hasard.

Les deux entreprises appartiennent au groupe Mullen. Selon le site web d’Élections Alberta, le groupe et son PDG, Murray Mullen, ont versé plus de 35 000 $ au Wildrose depuis 2008.

Personne du groupe Mullen ou des entreprises Grimshaw et Hi-Way 9 n’a voulu nous accorder d’entrevue. Dans un courriel, un représentant du Wildrose dit qu’il ne croit pas que les entreprises font de la politique avec leurs communiqués et mentionne que Murray Mullen et son groupe ont aussi donné au Parti progressiste conservateur.

Selon Lori Williams, politologue à l’Université Mount Royal, de nombreuses entreprises se demandent combien leur coûtera cette taxe. Elles veulent également passer l’augmentation des prix aux consommateurs, tout en soulevant la question politique de la pertinence de cette taxe.

Elle ajoute toutefois que la taxe sur le carbone a déjà reçu l'aval de plusieurs compagnies pétrolières et que l'approbation de projets pétroliers par le fédéral donne une marge de manoeuvre à la province.

« Le fait que des pipelines aient été approuvés a permis au gouvernement provincial de poursuivre avec son plan [de taxe sur le carbone] ».

Le mois, dernier le gouvernement fédéral a approuvé le projet de tripler la capacité de l'oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan entre l'Alberta et Burnaby en Colombie-Britannique. Le gouvernement a également donné son feu vert au prolongement de la canalisation 3 d'Enbridge entre l'Alberta et le Wisconsin.

Selon Ottawa, la taxe sur le carbone de l'Alberta et son plafond sur les gaz à effet de serre du secteur des sables bitumineux étaient des conditions nécessaires à l'approbation du pipeline Trans Mountain.

Plus d'articles

Commentaires