Retour

Avec 150 milliards de déficit en 5 ans, le gouvernement Trudeau pourrait-il perdre le contrôle du budget?

En attendant le premier budget du gouvernement de Justin Trudeau, le 22 mars prochain, les projections, spéculations et analyses se multiplient.

  Un texte de Gérald Fillion

Deux tendances se dégagent : la croissance économique est faible au Canada, les dernières données sur le PIB le confirment. Et il sera franchement difficile pour le ministre Morneau de retrouver l'équilibre budgétaire avant la prochaine élection fédérale, en 2019.

Pour ceux qui s'inquiètent des déficits à venir à Ottawa, la TD expose une projection qui nous laisse clairement entrevoir que le gouvernement Trudeau devra :

  • couper dans ses dépenses à mi-mandat pour réduire le déficit et la dette;
  • ou allumer des lampions pour espérer une reprise économique forte qui va générer plus de revenus que de dépenses.

En tenant compte de la mise à jour économique du ministre Morneau en février et des promesses libérales en campagne électorale, la TD prévoit ceci :

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le défi budgétaire est de plus en plus grand pour ce nouveau gouvernement. Les libéraux espèrent sans doute que la stimulation de l'économie par la fiscalité va fonctionner assez rapidement. Parce que si le Canada s'enlise dans des déficits à plus de 30 milliards par année et une dette qui grandit par rapport à son économie, il y a fort à parier que les opposants politiques vont répéter jusqu'à plus soif que ce gouvernement n'est pas responsable.

Dans le scénario de la TD, c'est donc 150 milliards de dollars de déficits cumulés qui s'annoncent sur cinq ans. De 2008-2009 à 2013-2014, les conservateurs ont présenté des déficits cumulés de 145 milliards de dollars.

Plus d'articles

Commentaires