Vous rêvez de devenir propriétaire, mais vos finances ne semblent pas vous le permettre? À Moncton, vos rêves pourraient se concrétiser. Ici, des acheteurs de 20 ans seulement peuvent accéder à la propriété, puisque cette ville est le centre urbain le plus abordable au pays, selon l'Association canadienne de l'immeuble.

Un texte d'Elisa Serret

Pour le prix d’une maison à Toronto ou à Vancouver, vous pouvez en acheter jusqu’à 5 où 6 à Moncton. Le prix moyen d’une maison dans cette ville d'environ 100 000 habitants est de 164 900 $, selon la chambre immobilière du Grand Moncton.

Quitter le nid familial pour devenir propriétaire

Jonathan Haché a 21 ans, il a terminé ses études en informatique il y a 8 mois. Le jeune s’apprête à quitter le nid familial pour s’installer dans son nouveau duplex qu’il vient d’acheter, rien de moins. Il profite de ce marché abordable pour se lancer dans le marché immobilier à un jeune âge.

Sa propriété lui a coûté un peu moins de 120 000 $. L’investisseur souhaitait s’acheter un duplex pour un premier achat parce qu'avoir des locataires, selon lui, l’aidera à amortir les coûts de son achat.

Jonathan se prépare depuis déjà quelques années à acquérir une propriété. Il a économisé de l’argent dès son premier emploi. Pour lui, c’est une chance de pouvoir accéder rapidement au marché immobilier.

Les grandes villes et Moncton

Chantal Albert est agente immobilière à Moncton. La moyenne d’âge de ses clients est de 25 ans. Ce sont principalement de jeunes couples qui achètent leur première maison.

L'agente immobilière a remarqué que dans les dernières années, de plus en plus de clients à Moncton proviennent des grandes villes canadiennes comme Montréal, Toronto et Vancouver. Ils vendent leurs maisons qui valent très cher et viennent s’acheter une propriété aussi grosse pour beaucoup moins.

Beaucoup d’espace, peu de population, pas de compétition

Plusieurs facteurs expliquent le faible prix des propriétés à Moncton, croit Chantal Albert.

La croissance économique de la ville, notamment, est modeste, comparativement au reste des centres urbains au pays. Et contrairement aux grandes villes canadiennes, il n’y a pas beaucoup de population et il y a beaucoup d’espace.

Selon Pierre Leduc, de l’Association canadienne de l’immeuble, l’inventaire des propriétés à vendre est un facteur important, qui détermine le prix des maisons. En ce moment, dit-il, Moncton a un marché d’acheteurs. Vendre sa propriété peut prendre beaucoup de temps et la valeur des maisons n’augmente pas beaucoup. Cela dit, 2016 a été une bien meilleure année pour les vendeurs et selon lui, il a remarqué que le marché cette année-là a été beaucoup plus actif.

Lentement mais sûrement

Acheter à Moncton peut être un bon investissement à long terme, estime Pierre Leduc puisque Moncton est un marché très stable.

Selon les données de l’association, le prix moyen d’une demeure à Moncton a diminué seulement quatre fois en 36 ans. Et trois fois sur quatre, la baisse du prix moyen était de moins de 1 %.

Plus d'articles

Commentaires