Retour

BHP Billiton ralentit son projet de mine de potasse Jansen

La plus grande minière du monde, BHP Billiton, ne demandera pas à son conseil d'administration d'approuver son projet de mine de potasse Jansen, en Saskatchewan en 2018.

Dans son rapport financier de fin d’année, l’entreprise dit qu’elle attend de meilleures conditions de marché pour son produit utilisé comme engrais.

Le projet Jansen se situe à environ 150 kilomètres à l'est de Saskatoon. On estime que la construction de la mine pourrait coûter 12 milliards de dollars américains.

BHP Billiton affirme qu’elle continue la construction de ses puits de production et de ses puits de service. Le géant minier ajoute qu’il se cherche un partenaire financier. L’entreprise a affiché un profit annuel de 6,7 milliards de dollars pour l’exercice financier terminé en juin, un an après les pires résultats de son histoire.

Pas une surprise

Selon Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politiques agroalimentaires de l’Université Dalhousie, à Halifax, il n’est pas surprenant de voir que l’entreprise met encore une fois les freins concernant le développement de sa mine de Jansen.

Pour lui, les conditions ne sont pas très favorables au développement d’une mine de potasse.

Il croit d’ailleurs que ce qui pose problème à BHP Biliton, mais aussi à toute l’industrie, c’est sa dépendance au marché des fertilisants. Ces entreprises doivent trouver d’autres marchés si elles veulent améliorer leur situation, selon lui.

Dans son rapport financier de fin d’année, l’entreprise dit également songer à la possibilité de trouver des partenaires d’affaires.

Mais, toujours selon le professeur, c’est peut-être une tactique pour essayer de vendre la mine, « pour qu’une autre entreprise termine le travail ».

Avec les informations de Carl Sincennes

Plus d'articles

Commentaires