Retour

Bientôt une application pour aider les jeunes chercheurs d’emplois

Un site de rencontres et une application pour faciliter le contact entre les entreprises et les étudiants chercheurs d'emploi, c'est l'idée d'un jeune entrepreneur de Moncton, au Nouveau-Brunswick, qui deviendra bientôt une réalité.

« Ce qu'on veut, c'est créer le lien et les aider à automatiser le processus de recrutement pour aller chercher les talents potentiels et les candidats au meilleur potentiel directement dans les écoles », explique Thierry Comtois, fondateur et PDG de GradsFinder.

GradsFinder ressemble à Tinder, une application populaire de rencontres chez les jeunes. Les jeunes qui s’inscrivent créent un profil, tout comme les entreprises.

« À partir de là, il y a des filtres et les gens mentionnent ce qu'ils recherchent dans une entreprise et chez un candidat. Là, on a des algorithmes qui font du jumelage », précise Thierry Comtois.

L'application n'a pas encore été lancée, mais elle suscite déjà de l'intérêt. Environ 700 étudiants se sont inscrits cet été à la suite d'un envoi par courriel. Les trois jeunes entrepreneurs à l’origine du projet font du démarchage grâce aux bases de données d'universités et de collèges.

« On veut encourager un étudiant qui sort de notre université et qui a vraiment un projet fort intéressant, qui a beaucoup de potentiel. Alors, ça nous a fait plaisir d'être ambassadeurs du programme et de lui donner accès à notre centre de service aux étudiants », affirme Pauline Roy, directrice du Centre Assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat de l'Université de Moncton.

Des entreprises s’intéressent aussi à la plate-forme. Celles qui s’inscriront devront payer des frais mensuels variant de 150 $ à 350 $, selon leur taille.

« Assomption Vie est une des personnes qui ont cru en nous et qui sont intéressées à utiliser le produit. Ce sont des gens proactifs, qui veulent recruter des jeunes. Uni coopération financière, c'est la même chose. Ce sont des gens qui nous [appuient], qui croient au projet et qui veulent l'utiliser », affirme Thierry Comtois.

La version bêta sera lancée au début de février. Le service sera offert sur GradsFinder.com. L'application sera offerte en versions iOS et Android.

GradsFinder espère l'inscription d'une soixantaine d'entreprises d'ici un an.

D’après le reportage d’Anne-Marie Provost

Plus d'articles

Commentaires