Retour

Bilan annuel exceptionnel au Zoo sauvage de Saint-Félicien

La direction du Zoo sauvage de Saint-Félicien était fière de présenter son bilan annuel jeudi et pour cause : 2016 constitue sa deuxième meilleure année financière depuis sa création en 1960.

Les visiteurs ont été fort nombreux et le Zoo dégage un surplus de 800 000 $.

« En fait, on a atteint le cap des 200 000, presque 207 000 visiteurs, incluant l'activité d'Anima Lumina. La clientèle étant au rendez-vous, les profits le sont également. C'est une gestion très serrée, je ne vous le cacherai pas », mentionne la directrice générale du zoo, Lauraine Gagnon.

L’achalandage a augmenté de près de 30 % par rapport à l’année précédente. La météo clémente, la faiblesse du dollar canadien et de nouveaux produits dont le parcours nocturne Anima Lumina pourraient expliquer cette hausse.

Avec ses résultats, la direction espère convaincre des donateurs de contribuer à sa campagne de financement. Elle souhaite trouver les 6,5 millions de dollars qui lui permettront de mettre la main sur une subvention du gouvernement du Québec de 26 millions de dollars.

« On est fier de démontrer, non seulement au gouvernement, mais à la population, aux partenaires qui vont vouloir s'associer à une organisation, que oui, on est en mesure d'être attractif, on est en mesure d'avoir une rentabilité », indique Lauraine Gagnon.

L'établissement dévoilera le montant qu'il a accumulé lors sa campagne en février. La direction espère lancer prochainement un projet d'envergure : la construction de nouveaux habitats dont un pour ses ours polaires.

D’après les informations de Mélissa Paradis

Plus d'articles

Commentaires