Selon nos sources, des pourparlers sont en cours pour vendre l'usine de Mont-Joli. L'annonce serait pour bientôt.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le fondateur et propriétaire de Bois BSL depuis près de 25 ans, Gino Ouellet, n’a pas voulu commenter.

Radio-Canada a appris qu'une rencontre a été organisée avec les employés pour leur faire part des intentions de l’entreprise spécialisée dans la fabrication de plancher et de bûche énergétique.

Le maire de Mont-Joli qui est au courant des pourparlers, garde confiance que le résultat de ces négociations avantagera l’entreprise, qui emploie 170 travailleurs.

L’entreprise possède aussi deux autres bâtiments qui ont déjà servi d‘usine de transformation à Matane et aux Méchins. Selon toute vraisemblance, elles ne feront pas partie de la transaction. Sur le site de transactions immobilières Nominis, on peut lire que Bois BSL a vendu les infrastructures à la société de portefeuille Gestion Gino Ouellet. Le montant inscrit est de 1 550 000 $.

En plus du marché canadien, Bois BSL exporte 40 % de ses produits aux États-Unis et 2 % en Angleterre.

Gino Ouellet ne s’intéresse pas qu’au bois. Il consacre du temps aussi dans l'agroalimentaire… au sirop d’érable. Il possède les commerces Ma Cabane en Gaspésie où sont vendus les produits de ses érablières.