Retour

Budget 2017 de Saguenay : la hausse des taxes dépasse de beaucoup l'inflation

Il y aura des élections municipales en 2017. Les contribuables résidentiels de Saguenay devront faire face à une hausse moyenne globale de leur compte de taxes de 3,8 % pour une maison moyenne évaluée à près de 207 000 $. C'est plus du double de l'inflation au pays en 2016 qui est de 1,4 % selon la Banque du Canada.

C’est ce que prévoit le budget 2017 déposé et voté sur division au conseil municipal, lundi. Les prévisions budgétaires totalisent près de 325 millions de dollars, une croissance de 3,6 % sur les prévisions budgétaires 2016.

Si la hausse moyenne de la facture de taxation totalise 92 $ ou 3,8 % pour une maison évaluée à près de 207 000 $, on note des variations entre les anciennes municipalités qui forment la ville de Saguenay.

Ainsi à Shipshaw, la hausse de la facture de taxes sera de 3 %, soit 89 $ pour une maison de 198 000 $.

Dans l'ancienne ville de Jonquière, les contribuables verront leur compte de taxes augmenter de 85 $, soit 3,7 % pour une propriété évaluée à un peu plus de 193 500 $.

Ce sont les résidents de Lac-Kénogami qui subiront l’augmentation du fardeau fiscal la plus significative avec une majoration moyenne de 152 $ l’an prochain pour une maison évaluée à 254 000 $. Cela représente une hausse de 5,7 %.

Pour ce qui est des commerces et des entreprises industrielles à Saguenay, le budget 2017 prévoit une hausse moyenne du compte de taxes de 1,9 %.

Autres chiffres

Le document budgétaire indique que la taxe foncière et la tarification des services compte pour 59 % des revenus de Saguenay.

L’administration générale, la sécurité publique, le transport, l’hygiène du milieu, l’aménagement, l’urbanisme et le réseau électrique accaparent 77 % des revenus de la ville.

Le remboursement de la dette représente 15 % du budget de Saguenay, soit 48,6 millions de dollars. L’endettement de la ville s'établit à 400 millions de dollars.

Plan triennal d’immobilisations

Le conseil municipal a également voté le plan triennal d’immobilisations 2017-2019. Les investissements prévus sur les trois prochaines années sont de 123,6 millions de dollars, dont 51,7 millions de dollars pour l’année 2017.

Saguenay prévoit mettre plus de 18 millions et demi de dollars dans le réseau routier, près de 10 millions de dollars dans le réseau d’aqueduc et d’égout et plus de 4 millions et demi de dollars dans les parcs, les espaces verts et les aires publiques.

Réactions au budget

Pour le maire de Saguenay, Jean Tremblay, dont c’était le dernier exercice du genre puisqu'il ne sollicitera pas de nouveau mandat en 2017, il s’agit d’un très bon budget. Il a souligné que parmi les villes québécoises de 100 000 habitants et plus, Saguenay reste encore celle qui a la plus faible charge fiscale moyenne. Chaque contribuable de Saguenay paie ainsi en moyenne 539 $ de moins de taxes que les contribuables des autres grandes villes.

Pour sa part, la chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, a voté contre le budget et le plan triennal. Comme au cours des trois dernières années, elle en a sur la manière dont ces deux exercices se préparent à l’hôtel de ville, sans consultation avec la majorité des élus et avec un dépôt des documents quelques heures seulement avant la tenue du conseil municipal.

Plus d'articles

Commentaires