Retour

Budget de l'Ontario : le maire Watson satisfait

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, affirme qu'il est satisfait du budget, mais pas enthousiasmé. Il n'a pas obtenu la confirmation du montant qui sera dédié au TLR.

Le maire est heureux que l'Ontario s'engage par écrit à financer la deuxième phase du train léger dans la capitale, mais il aurait voulu savoir à quelle hauteur.

« Nous espérons obtenir au cours des 12 à 18 prochains mois, un engagement de la province et du gouvernement fédéral pour le financement de l'étape 2 du train léger. »

Ottawa souhaite prolonger le train jusqu'à l'aéroport et de la place d'Orléans jusqu'au chemin Trim.

Taxe sur le carbone

Le ministre des Finances de l'Ontario, Charles Sousa, a déclaré que les Ontariens devront payer plus pour l'essence et le gaz naturel et que l'ensemble des fonds récoltés ira à des projets verts.

Le maire Watson est conscient que la facture municipale va être plus élevée, mais que c'est le prix à payer pour lutter contre les changements climatiques, selon lui.

« Ça va coûter plus d'argent à la Ville d'Ottawa parce que la Ville achète beaucoup d'essence pour les camions », affirme-t-il. « Si nous sommes sérieux de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, c'est important pour nous autres de faire des choses concrètes pour améliorer la situation. »

L'Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques est déçue

L'Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) affirme qu'elle n'a pas obtenu sa juste part dans le dernier budget pour les écoles catholiques de langue française.

« À l'heure actuelle, le gouvernement de l'Ontario ne semble pas reconnaître que sa politique en matière d'installations scolaires est néfaste pour notre communauté », selon le président de l'AFOCSC, Jean Lemay.