Retour

Burlington se lance dans l'industrie prometteuse du vinyle

Precision Record Pressing est une nouvelle manufacture de fabrication de disques vinyle à Burlington. Elle vient à peine d'ouvrir ses portes et son objectif est ambitieux : devenir l'une des plus importantes en Amérique du Nord.

Texte de Kevin Sweet, avec la collaboration de Vincent Wallon

5 presses opérationnelles et 40 employés à temps plein

Pour l'instant, l’entreprise vise la fabrication de 165 000 vinyles par mois. Mais d'ici décembre, dix presses seront en marche, 150 autres employés seront embauchés et ils feront de la production 24/7.

La demande est énorme.

Gerry McGhee, le vice-président de Precision Record Pressing

Gerry McGhee est confiant : Precision Pressing pourra fabriquer à terme environ 365 000 vinyles par mois.

Une rêve devenu réalité

Gerry McGhee travaille dans l'industrie de la musique depuis quarante ans. C’est un vrai mélomane.

Il a d'abord été artiste et possède depuis 1995 sa propre compagnie de distribution Isotope Record. Mais, il ne connaissait absolument rien à propos de la fabrication de vinyles.

« Si j'avais fait ça tout seul, j'aurais échoué », avoue-t-il. La première phase du projet lui a coûté 6 millions de dollars.

Un partenariat canado-européen

Gerry McGhee s’est associé avec GZ Media, une entreprise de Prague en République tchèque, spécialisée dans la fabrication de vinyles depuis 65 ans.

Les deux compagnies partagent les coûts, notamment ceux associés aux presses qui coûtent 200 000 $ chacune, mais partageront aussi les profits.

GZ Media a également envoyé des employés sur place à Burlington pour former les nouveaux employés de Precision Pressing.

La vente de vinyle en forte hausse au Canada

Gerry McGhee risque d'être un homme très occupé.

Selon la firme Nielsen, dans les six premiers mois de 2016, la vente de 33 tours vendus a connu une hausse de 39 % par rapport à la même période en 2015. Les 287 000 exemplaires vendus représentent environ 3% des ventes totales de musique en support physique.

Par contre les ventes de CD et de musique numérique ont chuté respectivement de 16 % et 25 %.

Un marché international et au service des artistes indépendants

Gerry McGhee a déjà signé des contrats avec des compagnies de disques en Europe, aux États-Unis, en Australie et Japon.

Mais il tient aussi à être au service d'artistes indépendants qui souvent, n'ont pas besoin d'une quantité industrielle de vinyles, mais seulement quelques centaines d'exemplaires.

Certaines entreprises exigent une commande d'au moins 500 exemplaires. Pour des musiciens qui sont en début de carrière et qui n'ont pas beaucoup d'argent, cela peut être cher. Nous sommes prêts à les accommoder.

Gerry McGhee, le vice-président de Precision Record Pressing

Les artistes locaux gagnent aussi. Autrefois, ils devaient passer leurs commandes de vinyles à des manufactures à l'étranger et devaient attendre parfois jusqu'à 6 mois pour les obtenir. L'attente sera de 8 à 10 semaines.

Man, Machine, Poem du groupe ontarien The Tragically Hip sera la premier vinyle produit.