Retour

Câble entre la N.-É. et T.-N.-L. : la facture pourrait augmenter avant l’arrivée de l’électricité

L'entreprise mère de Nova Scotia Power, Emera, soutient qu'il est justifié de commencer à augmenter dès l'an prochain la facture des abonnés néo-écossais pour financer le câble électrique sous-marin entre la Nouvelle-Écosse et l'île de Terre-Neuve, même s'il ne transportera pas d'électricité de Muskrat Falls avant 2020.

La Régie des services publics de la Nouvelle-Écosse tiendra le 12 juin une audience publique sur la proposition d’Emera d’exiger 326 millions de dollars de plus des abonnés sur deux ans, de 2018 à 2019.

La Régie a déjà approuvé une augmentation des tarifs pour 2018 et 2019 qui tient compte de la récupération d’une partie des coûts d’installation du câble.

Le coût total du projet est estimé à 1,7 milliard de dollars. Emera affirme qu’elle a « prudemment » encouru les coûts, et que la construction du système de transmission, y compris l’installation du câble sous-marin de 177 km, sera terminée selon le budget et l’échéancier prévu, à la fin de cette année.

L’entreprise souligne qu’elle n’est pas responsable de la durée des travaux de construction des installations hydroélectriques de Muskrat Falls, au Labrador, par la société Nalcor.

Emera réplique ainsi aux critiques lancées par des consultants embauchés par le défenseur des consommateurs.

Les consultants estiment qu’une partie de l’augmentation des tarifs approuvée doit être abandonnée parce que les abonnés vont payer pour un avantage avant de le recevoir.

L’un des consultants compare la situation à payer pour un immense entrepôt qui n’abrite que quelques outils.

D’après le reportage de Paul Withers, CBC

Plus d'articles

Commentaires