Retour

Caisse groupe financier tient son AGA à huis clos à Winnipeg

C'est à huis clos que Caisse groupe financier a tenu mercredi soir son assemblée générale annuelle. Seuls les membres et les personnes invitées ont pu entendre le bilan financier de l'année 2017 de l'organisation.

Un texte de Denis-Michel Thibeault

Il a donc été impossible de connaitre les états financiers et de savoir quels membres se sont déplacés pour discuter de la fermeture de huit succursales en région.

Le directeur général de la Caisse, Joël Rondeau, s'est tout de même résigné à dire, avant la rencontre à huis clos, que l’organisme « avait eu une assez bonne année quand même ».

« La croissance est à la normale et la rentabilité est satisfaisante, alors on fait bien », a-t-il ajouté.

Le directeur général n’a pas commenté en détail les profits enregistrés par la Caisse, se contentant de dire que la « rentabilité est un peu plus haute que l’an passé ».

Joël Rondeau affirme par ailleurs que les adhésions « augmentent toujours ». « Je n’ai pas un chiffre exact, mais on est rendu proche de 35 000 membres. »

Fermetures

Le directeur de Caisse groupe financier a aussi réagi à la fermeture de huit points de service en région. « Les transactions en ligne et au téléphone augmentent en flèche, mais les transactions au comptoir diminuent », affirme M. Rondeau.

Il justifie la fermeture des huit succursales par une faible fréquentation. « Il y avait environ une centaine de personnes par centre qui étaient membres, mais c’était beaucoup moins de monde qui les utilisait », ajoute-t-il.

C’est un dossier sur lequel la Caisse travaillait depuis l’an dernier. Une évaluation de la fréquentation a été faite afin de comprendre « comment l’industrie évolue et comment les membres transigent avec la caisse ».

C’est à la suite de cette évaluation que Caisse groupe financier a avisé ses membres de la fermeture de ces succursales en mars 2018.

« Il y en a qui étaient déçus de la décision et qui utilisaient ces centres et on reconnait ça, mais de nos jours les gens peuvent faire leur transaction bancaire de différents moyens et c’est ça qu’on encourage », admet Joël Rondeau.

Il estime que Caisse groupe financier tente toujours d’améliorer la qualité de ses services en ligne afin de permettre aux membres de pouvoir faire leurs transactions.

« C’est toujours notre priorité, pour les mois et les années à venir. On sait que ça va continuer à évoluer et nous on va essayer de continuer à évoluer et changer avec ce qu’offre l’industrie. »