Retour

Caisses Desjardins : restructuration majeure au Kamouraska

La série de fermetures des caisses populaires Desjardins dans l'Est du Québec se poursuit.

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Richard Daigle et de Marie-Josée Paquette-ComeauLe 5 mars prochain, Desjardins fermera six centres de services au Kamouraska. Les centres touchés sont ceux de Kamouraska, de Saint-André, de Saint-Denis-De La Bouteillerie, de Sainte-Louise et de Saint-Roch-des-Aulnaies.

Le centre de services de Mont-Carmel demeurera ouvert, mais le village perdra son guichet automatique.

Les guichets automatiques de Kamouraska, de Saint-Roch-des-Aulnaies et de Rivière-Ouelle seront également retirés. Saint-Philippe-de-Néri conservera un guichet automatique qui sera toutefois relocalisé.

Les succursales de Saint-Pascal, de La Pocatière et de Saint-Pacôme ne seraient pas touchées par cette restructuration.

Les caisses Desjardins du Centre de Kamouraska et de l'Anse de La Pocatière disent avoir pris cette décision en raison, notamment, de la diminution de transactions dans les points de services.

Selon la directrice générale des caisses Desjardins du Kamouraska, Line Gagnon, seulement 3 % des transactions sont désormais effectuées au comptoir.

Nouvelles habitudes, nouveaux services

Le vice-président de Desjardins pour le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marc Villeneuve, explique d’ailleurs ces nouvelles fermetures par les habitudes de consommation des membres.

« On doit s’ajuster et comme toute entreprise on doit s’assurer de répondre aux besoins de nos membres et être là où ils désirent qu’on soit », indique M. Villeneuve.

La décision de fermer ou non un point de services revient aux membres du conseil d’administration d’une caisse qui sont élus par les membres, souligne Marc Villeneuve.

Une liste des gens qui utilisaient seulement le comptoir des points de services touchés par les fermetures au Kamouraska a été établie. Ces personnes seront contactées par téléphone.

Un système d'accompagnement sera mis en place afin de présenter le système Accès-D, explique la directrice générale des caisses Desjardins du Kamouraska, Line Gagnon.

Les gens qui en manifestent le besoin pourront être rencontrés à leur résidence ou se rendre à leur caisse populaire. Des rencontres seront aussi organisées dans les résidences de personnes âgées.

Marc Villeneuve estime qu’il est toujours avantageux d’être membre de Desjardins puisque Desjardins est aussi très engagée dans le développement de la région. « C’est participer à des projets structurants pour les régions. Plusieurs projets, plusieurs initiatives qui sont faits localement par chacune des caisses ou groupes de caisses et ça, vous ne retrouverez pas ça dans aucune banque », fait valoir M. Villeneuve.

Le vice-président de Desjardins pour le Bas-Saint-Laurent- Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine n’écarte pas l’éventualité d’autres fermetures dans la région. Il rappelle toutefois que la décision en revient aux caisses locales.