Retour

Championnats FINA de natation : plus de 30 millions de retombées économiques à Windsor

Les championnats du monde de natation FINA et la Convention des sports aquatiques qui se sont déroulés en décembre 2016 ont généré environ 36 millions de dollars en retombées économiques pour la région de Windsor, selon un rapport qui doit être présenté lundi au conseil municipal.

En outre, le document du trésorier adjoint indique que les 11 millions de dollars d'argent public et privé investis pour accueillir la compétition internationale de cinq jours qui s'est tenue au centre WFCU ont généré un surplus de plus de 150 000 $.

Tony Ardovini souligne que c'est une bonne nouvelle que la Ville n'ait pas à essuyer de déficit alors que c'est la première fois que Windsor accueille un événement de cette envergure.

Cet excédent pourrait être en partie utilisé pour le financement de nouveaux équipements dans les piscines de Windsor, notamment des caméras sous-marines, ce qui pourrait attirer d'autres grands événements sportifs d'importance, propose par ailleurs le rapport.

Des chiffres à relativiser

Pour Milena Parent, professeure à l'école des sciences de l'activité physique de l'Université d'Ottawa, ses résultats sont positifs, mais les données économiques doivent être prises avec un grain de sel.

« Je ne donne pas beaucoup de valeur aux analyses d'impacts économiques parce qu'il y a trop de problèmes méthodologiques qui y sont associés », explique la chercheuse.

Plusieurs données sont souvent incluses alors qu'elles ne le devraient pas. C'est notamment le cas de personnes qui doivent se déplacer vers une destination dans laquelle se déroule un événement et qui choisissent de le faire au moment de cet événement. L'argent dépensé l'aurait été quoi qu'il arrive, mais peut-être à un autre moment, souligne Mme Parent.

C'est pourquoi les chercheurs privilégient l'analyse de coûts-bénéfices plutôt que l'analyse d'impact économique qui est appréciée des politiciens et organisateurs d'événement.

« Ça prend plus de temps de faire une analyse coûts-bénéfices et il n'y a pas le beau chiffre avec lequel on peut prendre une photo ou qui fera les grands titres dans les médias », insiste-t-elle.

L'important dans ce type de compétitions, ce sont les legs à long terme dans une communauté comme le développement d'habiletés de jeunes bénévoles pour le futur.

« En 2005, Windsor avait accueilli les jeux panaméricains des jeunes. Un des legs de cette compétition est la capacité et le savoir-faire que la ville a 12 ans plus tard pour accueillir des événements d'envergure comme les championnats FINA », explique Mme Parent.

Plus d'articles

Commentaires