Retour

Changement de direction au Conseil de développement économique des T.N.-O.

Le directeur général du Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest (CDÉTNO), Antoine Gagnon, en est à ses derniers jours au sein de l'organisme. Son successeur François Afane est arrivé à Yellowknife et les deux responsables préparent la transition d'une direction d'un organisme qu'ils qualifient d'être en bonne santé.

M. Gagnon dit quitter le CDÉTNO pour se tourner vers de nouveaux défis.

Au cours de ses cinq ans dans l’organisme, il dit avoir assisté à plusieurs changements dans le monde des affaires des T.N.-O. notamment avec la croissance du tourisme asiatique en hiver à Yellowknife.

M. Gagnon dit aussi avoir remarqué l’évolution de grands projets d’infrastructures comme celui de la route vers Whati qui laisse présager de bonnes nouvelles dans le secteur minier.

À la direction des CDÉTNO depuis trois ans, il note parmi ses fiertés le déménagement des bureaux du CDÉTNO, une amélioration des relations avec les autres organismes de la communauté et l’augmentation du financement reçu pour l’immigration.

Il dit laisser la direction de son organisme entre de bonnes mains, avec son équipe, son conseil d’administration et aussi son nouveau directeur général François Afane qui est entré en poste lundi.

Une opinion que partage François Afane qui arrive de la Saskatchewan où il travaillait comme coordonnateur d’un programme au Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan.

« Quand on arrive dans un organisme, on ne réinvente pas la roue », dit-il en mentionnant l’équipe dynamique et la bonne relation qu’il a avec Antoine Gagnon. « Donc je sais que les structures sont en place, pour nous aider à continuer le succès. »

Fin de parcours mouvementé en Saskatchewan

François Afane quitte Saskatoon après quelques mois mouvementés qui ont suivi les élections communautaires de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF).

François Afane avait été élu député communautaire de Saskatoon avant qu’une centaine de votes par anticipation ne soit invalidée par une commission indépendante créée pour se pencher sur des irrégularités lors des élections.

Plus tard en février, un électeur a déposé un recours judiciaire à la Cour du Banc de la Reine de Régina exigeant, entre autres, que François Afane soit désigné député communautaire de l'ACF.

L’affaire se trouve toujours devant les tribunaux, mais François Afane dit à présent tourner la page sur la controverse.

Écoutez l’entrevue avec le nouveau directeur général du CDÉTNO

« C’est derrière moi, je suis passé à autre chose, je suis maintenant à Yellowknife avec ma nouvelle vie. Je vais maintenant me concentrer sur ce qu’il y a à faire au CDÉTNO » dit-il en ajoutant ne pas vouloir trop commenter une histoire devant les tribunaux.

Un passé qui ne préoccupe pas le directeur général sortant qui estime que son équipe a fait ses recherches avant d’engager M. Afane.

« Durant le processus de sélection, on a fait nos devoirs, on avait un comité et on était très au courant de l’information diffusée sur François », dit-il. « On a été rassuré en allant voir les acteurs locaux qui nous ont rassurés sur la réputation de François Afane. »

Plus d'articles