Retour

Chantier Davie : la direction attend une réponse d’Ottawa bientôt

Après deux mois de négociations, la Garde côtière canadienne devrait bientôt conclure une entente avec la Davie pour préserver des emplois et pallier la pénurie de brise-glaces, indique la direction du chantier maritime.

Les négociations portent sur l'acquisition de brise-glaces. Depuis des mois, le chantier maritime Davie, situé à Lévis, propose d'en convertir quatre qui se trouvent à l’étranger dans le but de les louer au gouvernement fédéral.

Le chef de la direction Spencer Fraser affirme que la réaction d'Ottawa semble positive. Selon lui, la réponse est attendue d’ici deux semaines.

« Ce n’est pas souvent qu’un premier ministre dit en public qu’il va travailler avec un chantier, comme nous, pour trouver une solution, non seulement concernant les brise-glaces, mais aussi, pour remettre des gens au travail », souligne-t-il.

Une entente permettrait à l'entreprise de fournir du travail à 300 employés pour les deux prochaines années.