Retour

Coderre ordonne la vérification de projets immobiliers controversés à Lachine

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé mardi, en marge du conseil municipal, que le service d'urbanisme de la Ville se penchera sur deux projets immobiliers controversés dans l'arrondissement de Lachine, soit les Cours Pominville et VillaNova.

En juin dernier, Radio-Canada révélait que le ministère de l'Environnement du Québec avait fait preuve de laisser-aller relativement à la décontamination des terrains de ces projets immobiliers.

Le maire Denis Coderre affirme qu'après avoir parlé au ministre de l'Environnement, David Heurtel, il a pris la décision d'ordonner la vérification de l'ensemble de ce développement à Lachine.

« Il y avait une situation par rapport aux certificat de décontamination », a indiqué le maire, ajoutant que ce dossier-là comportait « plus de questions que de réponses ».

« J'ai demandé que nos services d'urbanisme puissent se pencher sur ce dossier », a-t-il ajouté.

En ce qui a trait au projet VillaNova, la Ville de Montréal en avait déjà approuvé la première phase quand des tests de sol ont révélé, en 2016, que 500 maisons étaient sur le point d’être construites sur un terrain hautement contaminé par des métaux, des hydrocarbures et des BPC.

Ce cas soulève de graves questions sur la gestion des sols contaminés au Québec, puisqu’il indique soit un manque de surveillance qui a fait en sorte qu’un terrain décontaminé a été contaminé de nouveau, soit une décontamination inadéquate du terrain.

Un parc encore en friche

Dans le dossier des maisons des Cours Pominville, il a été révélé que le promoteur, désormais en faillite, a laissé un tas de terre contaminée sur une parcelle de terrain destinée à être transformée en parc. La contamination du parc a été mesurée dès 2013. Pourtant, ni l'arrondissement de Lachine ni le ministère de l'Environnement n'avaient jugé bon d’avertir les résidents.

Avec les informations de Julie Marceau

Plus d'articles

Commentaires