Retour

Colère et inquiétude chez les employés de Sears Canada

Les travailleurs de Sears Canada sont inquiets et en colère après que la compagnie se fut tournée vers la Cour supérieure de l'Ontario pour mettre définitivement fin à ses activités.

« Plusieurs d’entre nous se sentent frustrés, en colère, trahis, a dit par courriel à CBC un directeur de magasin qui souhaite garder l’anonymat. Les gens ne savent pas quoi faire. Plusieurs sont rentrés chez eux. »

Le directeur blâme les dirigeants de Sears et leur mauvaise gestion pour les difficultés financières de l'entreprise.

Depuis le 22 juin dernier, Sears Canada est sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers. Déjà 58 magasins ont été fermés et plus de 3000 employés ont perdu leur emploi, sans indemnités. Plusieurs espéraient que le plan de Sears permettrait de maintenir les activités en magasin.

Un « épouvantable cadeau de Noël »

Un autre directeur de magasin avoue qu’il savait depuis une semaine, au moment de l’approbation de la Cour de fermer 10 autres magasins, certains récemment rénovés, qu’il n’y avait plus vraiment d’espoir.

« Nous sommes très fâchés. C’est un cadeau de Noël épouvantable. Il y a des gens qui ont tout donné à cette compagnie. Ils ne comprennent pas comment cela a pu arriver », explique-t-il.

Comme d’autres directeurs au pays, il croit que Sears Canada a mal géré la tentative de la compagnie à se réinventer, notamment avec un nouveau logo, de nouveaux formats de magasins, un site web redessiné et une nouvelle ligne de vêtements.

Dans un communiqué envoyé mardi, Sears Canada évoque des raisons différentes pour son insuccès. La compagnie explique que les actions sont prises en raison de l’état du marché du commerce de détail. L’entreprise dit aussi regretter « sincèrement cette conclusion prochaine, tout comme les emplois qui seront perdus et la fermeture des magasins. »

Si Sears obtient l’approbation de la Cour ce vendredi, la compagnie commencera à liquider ses magasins dès le 19 octobre. Les clients auront alors quelques mois pour profiter de bonnes affaires. La liquidation pourrait se poursuivre durant 10 à 14 semaines.

En fin de compte, près de 12 000 personnes perdront leur emploi à travers le pays.

Plus d'articles

Commentaires