Retour

Consultation pour l'amélioration de l'intégration à l'emploi des femmes autochtones dans des métiers non traditionnels

La Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec consulte les femmes autochtones qui exercent un métier non traditionnellement féminin. La tournée de consultation s'est arrêtée au Centre de service urbain de Val-d'Or mercredi.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Quatre femmes de la Vallée-de-l'Or y participent. Des employeurs et des institutions d'enseignement de la région seront aussi consultés au cours des prochains mois.

La directrice des partenariats et des communications pour la Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec, Odile Joannette, qui explique le but de cette démarche.

« Entre 0  et 0,4 % des femmes autochtones occupent des métiers non traditionnels comparativement à près de 34 % pour les femmes québécoises, soutient Mme Joannette. Donc, on a voulu réfléchir [sur la] façon [dont] on pouvait améliorer ces rendements-là parce qu'il y a un très grand intérêt d'occuper des métiers non traditionnels pour les femmes, surtout en région, car ce sont les métiers les plus intéressants. On veut comprendre davantage c'est quoi les barrières à l'intégration, la rétention en emploi ou encore au niveau du parcours académique. »

À la suite de la consultation, un outil d'intégration destiné aux femmes et aux employeurs devrait être publié au printemps 2018.

Plus d'articles

Commentaires