Retour

D'anciens diplomates américains optimistes au sujet des relations canado-américaines

D'anciens ambassadeurs des États-Unis au Canada ont été appelés à commenter les relations diplomatiques entre le Canada et les États-Unis lors du troisième Forum économique des Grands Lacs, qui se déroule présentement à Détroit. Malgré quelques pointes en direction du président américain actuel, ils se font rassurants pour l'économie canadienne.

Un texte de Colin Côté-Paulette

« Je suis très optimiste au sujet de l'avenir des relations entre l'Ontario et le Michigan », déclare James Blanchard, qui a été ambassadeur des États-Unis au Canada dans les années 90.

Il croit que le futur pont international Gordie-Howe, notamment, aidera à resserrer les relations.

M. Blanchard estime aussi que le passé d'homme d'affaires du président lui permettra de prendre de bonnes décisions, y compris dans la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

« L'ALENA devrait être renégocié puisque plusieurs clauses du traité de libre-échange ont 20 ans et sont désuètes », ajoute Bruce Heyman, qui était ambassadeur à Ottawa jusqu'en janvier.

Bois d'oeuvre

Les anciens diplomates ont commenté la décision du département américain du Commerce d'imposer une taxe de 20 % sur le bois d'oeuvre canadien.

« La seule solution au conflit du bois d'oeuvre, ce sont des négociations derrière des portes closes et c'est plus difficile à accomplir lorsque tous les médias canadiens en parlent, c'est plus dur pour le Canada de négocier », croit M. Blanchard.

L'ancien ambassadeur a aussi mentionné que même si le Canada voulait plaider devant les tribunaux de l'ALENA et gagnait, les États-Unis ne tiendraient pas compte de la décision.

Également présent au forum, le ministre du Développement économique et de la Croissance de l'Ontario, Brad Duguid, s'est aussi prononcé sur la relation économique de certains États américains avec la province.

« Nous sommes des partenaires amicaux et cordiaux. À l'image de Gordie Howe, monsieur hockey lui-même, nous sommes de bons coéquipiers, mais vous ne voulez pas aller dans les coins avec nous », a déclaré le ministre.

Il a aussi fait un commentaire sur les questions insistantes des douaniers lors de son arrivée à Détroit en matinée.

Le directeur du budget de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, devait être présent, mais une crise budgétaire à propos de la construction du mur entre les États-Unis et le Mexique l'a empêché d'assister au forum.

On estime que presque 30 % de la main-d'oeuvre canadienne et américaine combinée se retrouve dans la région des Grands Lacs.

En 2016, les exportations du Michigan vers l'Ontario se sont élevées à un peu plus de 28 milliards de dollars.

Plus d'articles

Commentaires