Retour

Dans quelle province dépense-t-on le plus pour les Fêtes? La réponse en carte

Après le Vendredi fou, bientôt le Cyberlundi. Qu'on l'apprécie ou la déteste, la période du magasinage des Fêtes est lancée. En moyenne, chaque Canadien devrait dépenser 1551 $, surtout en cadeaux et en voyages. C'est un peu moins qu'en 2014. Portrait de certaines habitudes de consommation.

Un texte d' Éric Larouche

Ce sont les Albertains qui devraient dépenser le plus au cours des prochaines semaines : 2255 $ par adulte, surtout en cadeaux et en voyages, selon un sondage de la firme Pollara, commandé par la Banque de Montréal (BMO). Ce sont d'ailleurs les Albertains qui ont les revenus les plus élevés au pays, mais aussi l'endettement le plus important­.

En comparaison, les Québécois prévoient dépenser deux fois moins, soit 1060 $. Le Québec et les Maritimes sont d'ailleurs les provinces avec les revenus et la dette par habitant parmi les plus faibles au pays.

L'endettement est l'une des raisons avancées par la BMO pour expliquer que les dépenses des Fêtes sont plutôt stables, en moyenne de 1577 $ depuis les cinq dernières années. En fait, les Canadiens n'ont jamais été aussi endettés; ils consacrent 14 % de leur revenu disponible pour rembourser leurs dettes.

La récession dans les provinces productrices de pétrole, avec les prix du baril qui restent particulièrement bas, vient aussi limiter les dépenses des Fêtes. En contrepartie, les prix de l'essence ont baissé, ce qui profite à certains consommateurs.

Mais si le budget des Fêtes des Canadiens reste sensiblement le même, sa répartition change.

Voyager aux Fêtes

Depuis cinq ans, une plus grande part des dépenses des Canadiens durant les Fêtes est liée à des voyages. En 2011, ils dépensaient chacun en moyenne 360 $ pour leurs déplacements contre 686 $ cette année, c'est presque deux fois plus.

Pour voir ce graphique sur l'évolution des dépenses des Canadiens pour Noël sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Certains cherchent à éviter les chicanes de famille et ils « préfèrent aller dans les Caraïbes à la chaleur », explique Patrick Giguère, directeur de Voyages Constallation, une agence de voyages de Montréal. Au Québec, les destinations les plus prisées durant les Fêtes sont les mêmes que pour le reste de l'hiver, soit Cuba, entre autres en raison de prix plus bas, mais également la région de Cancun, au Mexique, et Punta Cana, en République dominicaine.

Les prix sont plus élevés cette année, de 5 % à 10 %, ajoute M. Giguère, et les spéciaux sont plus rares, notamment en raison de la faiblesse du dollar canadien. Fin novembre 2014, le huard valait environ 0,89 $US. Il continue depuis sa descente, à 0,75$ US ces jours-ci, ce qui influence les décisions de certains consommateurs.

Pour consulter ce graphique sur l'évolution du huard par rapport au dollar américain, cliquez ici.

Moins nombreux à magasiner aux États-Unis

Seulement 8 % des Canadiens prévoient traverser la frontière pour aller magasiner cette année, selon les gens interrogés par Pollara, contre 14 % l'an dernier. Le recul du magasinage transfrontalier devrait profiter aux commerçants canadiens, mais pas aux consommateurs, puisque les produits importés des États-Unis se vendent maintenant à des prix plus élevés.

Le magasinage en ligne est toujours aussi populaire. Selon le sondage de la BMO, près de la moitié des Canadiens prévoient faire des achats sur le web d'ici la fin de l'année. Un grand nombre de consommateurs canadiens achètent d'ailleurs sur des sites étrangers. Selon la plateforme de paiement PayPal, trois Canadiens sur quatre l'ont fait au cours des 12 derniers mois, en grande majorité sur des sites américains (68 %), mais aussi sur des sites chinois (18 %).  

À court terme, les consommateurs ne doivent pas s'attendre à voir le dollar canadien s'apprécier. Les économistes de Desjardins s'attendent à ce que le huard reste autour de 0,75 $US pendant la première moitié de 2016 pour ensuite légèrement remonter à quelque 0,77 $US. De quoi inciter les Canadiens à acheter et peut-être à voyager au pays.

Plus d'articles

Commentaires