Retour

David Dodge plaide à nouveau pour l'investissement dans les infrastructures

L'ex-gouverneur de la Banque du Canada, David Dodge, encourage à nouveau l'Alberta à investir dans les infrastructures, comme le prévoit le budget provincial déposé à l'automne, et ce, malgré la chute des prix du pétrole et l'opposition du Parti Wildrose.

« C'est absolument le bon temps pour faire ce genre d'investissement », dit l'homme que le gouvernement néo-démocrate a embauché comme consultant.

Les néo-démocrates ont envisagé de dépenser 34 milliards de dollars en cinq ans pour des projets d'infrastructures afin de renforcer l'économie. Ils ont ajouté 4,5 milliards de dollars au montant que les conservateurs avaient promis dans leur budget présenté en mars 2015, soit 15 % de plus.

Le nouveau gouvernement albertain a expliqué que son investissement accélérera la construction des routes, des écoles et des hôpitaux en plus de créer 10 000 emplois.

Un bémol

David Dodge souhaite néanmoins que ce genre de dépense soit davantage motivé par les besoins de croissance que par l'empressement à répondre aux demandes de la population.

Il prévient toutefois que l'Alberta pourrait devenir, comme l'Ontario, l'une des provinces canadiennes les plus endettées, à défaut de changements dans les prix du pétrole, la taxation et les dépenses. « Si vous suivez le plan fiscal actuel et le plan de dépenses actuel et si les prix du pétrole demeurent bas, la dette nette de l'Alberta peut atteindre 25 à 30 % de son produit intérieur brut vers le milieu de la prochaine décennie », dit l'ex-patron de la Banque du Canada.

Actuellement, la dette provinciale ne représente que 3,5 % du produit intérieur brut, selon Leah Holoiday, porte-parole du ministre des Finances Joe Ceci. Elle ajoute que ce ratio pourra être révisé en février.

David Dodge encourage par ailleurs le gouvernement provincial à examiner à nouveau l'idée d'instaurer un système de péage sur les routes provinciales et sur les autoroutes. La province avait rejeté cette idée dans son budget déposé à l'automne.

Plus d'articles

Commentaires