Retour

De bonnes nouvelles à venir en 2017 pour les scientifiques

Pour l'analyste politique Jean-Claude Simard, l'année 2017 sera déterminante pour la recherche scientifique et ses retombées pourraient se faire sentir au Bas-Saint-Laurent.

Un texte de Richard Lavoie en collaboration avec Lisa-Marie Bélanger

Selon Jean-Claude Simard, le comité qui doit réviser les modes de financement concernant la recherche doit déposer son rapport en avril ou en mai et plaidera pour un financement plus important.

Ce comité est formé des trois grandes agences qui fournissent des subventions aux scientifiques, soit, les Instituts de santé, le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada ainsi que le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada.

Une excellente nouvelle pour la région selon Jean-Claude Simard puisque le secteur de la recherche y est bien présent avec notamment l'Université du Québec à Rimouski, l'Institut des Sciences de la Mer et l'Institut Maurice-Lamontagne.

C’est des milliers d’emplois et ces gens-là ne peuvent pas fonctionner sans subventions gouvernementales. […] Je pense qu’il pourrait y avoir beaucoup de chercheurs qui attendent cela avec impatience!

Jean-Claude Simard, analyste politique

D’autant plus selon le professeur de philosophie à la retraite, que le gouvernement Trudeau a déjà affirmé que le conflit entre les chercheurs et le gouvernement qui était si évident sous l’ère Harper, était terminé et qu’il fallait réviser les règles de financement.

Plus d'articles

Commentaires