Ce n'est pas toujours facile pour les militaires de réintégrer la vie civile. C'est pourquoi un organisme du prince de Galles tient une formation à ce sujet à Saint-Jean, Terre-Neuve.

La formation Opération entrepreneur du prince de Galles les prépare à réintégrer la vie civile en démarrant leur entreprise. Des professeurs et des étudiants de l'Université Memorial participent bénévolement au programme.

Réaliser un rêve 

Carole Beggs, une militaire retraitée, est maintenant propriétaire d'un salon spa à Kelowna en Colombie-Britannique. Avec la formation, elle vient chercher des accessoires pour compléter sa trousse d'entrepreneur. « Je viens chercher le "one-on-one coaching", le mentorat », explique-t-elle.

« C'est sûr que quand tu sors des forces, il faut que tu aies un plan, que tu l'extériorises, il faut que tu fonces et que tu continues », explique Carole Beggs. 

De leur côté, Greg King et sa femme Patrice se posaient des questions sur leur après-carrière militaire. Ils voient maintenant le rêve qu'ils caressent depuis 25 ans se concrétiser. Ils vont ouvrir un café à Pouch Cove, au nord de la capitale terre-neuvienne.

Pour les professeurs bénévoles, c'est une façon de redonner à tout ceux qui ont aidé leur pays. « En une semaine, on les aide à construire leur plan d'affaires et lancer leur compagnie », explique Lynn Morrissey, conseillère de la faculté d'administration pour le programme Enactus Canada.

Chaque militaire est aussi jumelé à un étudiant en administration. Les mentors sont là pour répondre aux questions laissées sans réponse en classe.

Ce programme a débuté ici il y a sept ans avec cinq militaires. Aujourd'hui, ils sont 80 réparties dans quatre universités à travers le Canada.

D'après un reportage de Philippe Grenier

Plus d'articles

Commentaires