Retour

De nombreuses cultures abîmées par la grêle et la sécheresse

La Financière agricole du Québec rapporte avoir reçu 344 avis de dommages au Bas-Saint-Laurent depuis le début de la saison. Il s'agit d'un nombre légèrement au-dessus de la moyenne des cinq dernières années.

Deux événements climatiques sont à l’origine de ces avis, explique Bruno Bélanger, directeur territorial du Bas-Saint-Laurent et de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine pour la Financière agricole.

Une soixantaine de demandes ont suivi la tempête de grêle du 21 juillet, qui a endommagé plusieurs cultures au Kamouraska et à Saint-Denis-De La Bouteillerie.

La Financière agricole a jusqu'à maintenant versé 163 000 $ à une vingtaine d’agriculteurs qui ont subi des pertes à cause de la tempête.

La sécheresse qui touche les environs de Rimouski, le Témiscouata et la partie ouest de la région pose aussi problème.

Bruno Bélanger explique qu'il sera possible de mieux mesurer les impacts de la sécheresse au cours de l’automne.

Plus d'articles

Commentaires