Retour

De nouveaux membres pour le Collectif Sept-Îles Agir-Avenir

À l'occasion d'une deuxième conférence de presse en moins d'un mois, le Collectif Sept-Îles Agir-Avenir annonce que de nouveaux membres ont joint ses rangs.

Parmi les nouveaux membres figurent Distributions JRV et Transit Sept-Îles, un organisme qui accueille, soutient et héberge temporairement des personnes en difficulté.

Lors du lancement du collectif en mars, l’une de ses principales revendications était la mise sur pied par Québec d’un fonds d'urgence de 25 millions de dollars pour venir en aide au milieu économique et social de Sept-Îles.

Le collectif revendiquait aussi une rencontre dans les plus brefs délais avec le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand. Le président de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Steeve Chapados, a réitéré que le bureau du ministre avait envoyé un accusé de réception et que des pourparlers sont en cours avec son bureau pour fixer un rendez-vous dans les prochaines semaines.

Selon le directeur de Transit Sept-Îles, Doris Nadeau, le tissu social de la ville est en péril, en raison des difficultés économiques de la région. « Oui, il y a des ouvertures de commerce, mais il y a plus de fermetures et de pertes d’emplois. Le message, c’est un message de désespoir. »

Dans un communiqué récent, la députée fédérale de Manicouagan, Marlène Gill, présentait le collectif comme « un exemple de démocratie » et se disait « enthousiaste à l’idée de collaborer avec ce groupe qui a envie d’agir pour notre avenir ».

Le président de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Steeve Chapados, souligne que cette mobilisation des organismes et des petites entreprises démontre encore une fois l'urgence d'agir. « Il faut d’abord créer ce sentiment d’urgence auprès des décideurs et dans un second temps, obtenir des mesures d’aide », plaide M. Chapados.

Plus d'articles

Commentaires