Retour

Déficit 1 G$ : Une taxe harmonisée n’est pas une option pour le moment, dit Doherty

Le ministre des Finances de la Saskatchewan, Kevin Doherty, indique que le gouvernement a procédé à des études qui ont conclu que l'harmonisation des taxes provinciale et fédérale n'est pas la bonne solution pour réduire le déficit d'un milliard de dollars annoncé cette semaine.

Selon le ministre Doherty, une taxe de vente harmonisée (TVH) ne créerait pas de revenus supplémentaires dans les coffres de l'État.

Cinq provinces ont une TVH : le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse, l’Ontario et l’Île-du-Prince-Édouard. Lors de l’instauration de cette taxe qui regroupe les taxes provinciales et fédérales en un seul taux calculé à partir d’une formule complexe, ces provinces ont reçu un boni de la part du gouvernement fédéral.

Le Québec a également harmonisé ses taxes de vente, mais a tout de même conservé l’indication des taxes provinciales et fédérales sur les reçus d’achat. La province a néanmoins obtenu 2,2 milliards de dollars en deux versements de la part du gouvernement conservateur de Stephen Harper en 2013 et 2014.

 Le gouvernement de M. Harper offrait de l’argent aux provinces qui acceptaient d’harmoniser leurs taxes. La province a rejeté l’offre à l’époque et aujourd’hui, il n’y a pas de proposition semblable de la part du gouvernement libéral. 

Kevin Doherty, ministre des Finances de la Saskatchewan

Aider les entreprises saskatchewanaises

Selon Serge Vanier, le président de la firme comptable Ad Valorem, la TVH est une taxe sur la valeur ajoutée alors que la taxe de vente de la Saskatchewan est une taxe de vente au détail.

« Présentement, quand vous allez chez votre coiffeur en Saskatchewan, vous devriez payer une taxe [de vente provinciale] de 5 %. Admettons [qu’il y a une TVH] de 10 % par exemple, vous payeriez 10 % de taxe [sur ce service] », explique le comptable spécialisé en taxes canadiennes qui ajoute que plus de services serait sujet à la taxe fédérale.

L’instauration d’une TVH aiderait les entreprises à être plus compétitives avec celles des autres provinces et pays, mais ne rapporterait pas nécessairement plus d’argent à la Saskatchewan, indique M. Vanier.

Ce discours correspond à celui du ministre Doherty qui fait valoir qu’avec cette taxe à revenu neutre, le fardeau fiscal serait transféré entièrement aux contribuables.

« Je ne crois pas que ce soit équitable, dans notre situation économique, de renvoyer tout le fardeau fiscal aux consommateurs. Je crois que ce serait plus approprié pour le gouvernement de réviser les exemptions de taxes sur certains biens et produits et de peut-être élargir notre propre assiette fiscale », a expliqué le ministre des Finances cette semaine.

Le gouvernement a annoncé mardi que la province doit faire face à un déficit d’un milliard de dollars pour l’année 2016-2017. Selon le ministre Kevin Doherty, une perte de revenus provenant des taxes provinciales ainsi que des revenus tirés du pétrole et de la potasse explique une partie du déficit.

Pour réduire ce déficit, le gouvernement compte entre autres geler les embauches au sein de la fonction publique sauf pour les postes qui sont considérés comme étant essentiels. Il compte également effectuer un meilleur contrôle de ses dépenses et du coût de sa main-d’œuvre tout au long de l’année.