Retour

Déficit du N.-B. : des chiffres non crédibles selon la VG

La vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick, Kim MacPherson, ne tiendra pas compte de la « réserve d'urgence » dont dit se servir le gouvernement Gallant pour éviter un déficit plus lourd, cette année.

Cette réserve d'urgence, affirme la vérificatrice, ne répond pas aux règles reconnues de présentation de rapports financiers.

Elle n'a d'ailleurs pas l'intention d'en tenir compte dans les états financiers vérifiés qu'elle doit rendre publics prochainement.

La ministre des Finances Cathy Rogers conteste l'interprétation de la vérificatrice générale.« La vérificatrice générale a une interprétation autre de ce que constituent les meilleures pratiques, mais nous n'y souscrivons pas. Nous croyons réellement que nous sommes transparents », affirme-t-elle.

Une réserve d'urgence artificielle?

Les deux derniers budgets provinciaux ont rapporté les revenus et les dépenses de façon traditionnelle.

Lors du budget du printemps dernier, toutefois, le ministre des Finances Roger Melanson, devenu depuis le président du Conseil du Trésor, a prévu un fonds d'urgence de 100 à 150 millions de dollars destiné à couvrir des dépenses imprévues.

Cette façon de faire avait gonflé artificiellement le déficit anticipé et permis au gouvernement, récemment, de prétendre lors d'une mise à jour que le déficit prévu restait en deçà des prévisions, même si les dépenses avaient effectivement augmenté.

La ministre Rogers soutient que l'Ontario et la Colombie-Britannique ont des pratiques comptables similaires et que l'ancien gouvernement conservateur de Bernard Lord, au N.-B., agissait aussi de la même façon.

À cela, la vérificatrice Kim MacPherson rétorque que la réserve d'urgence n'existe que sur papier, notamment parce qu'il n'y a pas eu de fonds affectés à cette réserve. Cette pratique comptable empêche de connaître l'état réel des finances publiques, déplore 'Mme MacPherson.

Elle rappelle que les libéraux eux-mêmes avaient critiqué la façon de faire du gouvernement Lord lorsqu'ils étaient dans l'opposition.

Plus d'articles

Commentaires