Retour

Déficits plus importants que prévu à Ottawa

Les déficits seront plus importants que ceux prévus dans le dernier budget du gouvernement fédéral. C'est ce que prévoit le nouveau gouvernement dans sa mise à jour économique et financière présentée vendredi matin à Ottawa.

Un texte de Raphaël Bouvier-Auclair

Le directeur parlementaire du budget avait déjà préparé le terrain il y a une dizaine de jours, le ministère des Finances le confirme : le contexte économique mondial et le prix des ressources ont fait en sorte que l'économie canadienne s'est contractée durant le premier semestre de 2015. Au premier trimestre, le PIB a reculé de 0,8 %. Le recul a été de 0,5 % au cours des trois mois qui ont suivi.

Compte tenu de la situation, cette mise à jour prévoit donc des déficits plus importants que ceux qui avaient été prévus dans le dernier budget du gouvernement conservateur, présenté en avril. Plutôt qu'un surplus de 2,4 milliards de dollars en 2015-2016, le gouvernement anticipe maintenant un déficit de 3 milliards de dollars. Le solde budgétaire du gouvernement fédéral devrait continuer d'être négatif d'ici 2019-2020.

Prix du pétrole toujours en baisse

La crise que traverse l'industrie pétrolière canadienne se reflète dans la mise à jour économique d'Ottawa. Le fédéral voit même la possibilité qu'une réduction des investissements et des pertes d'emploi dans l'industrie énergétique aient un impact négatif sur le dernier trimestre de 2015 et le premier trimestre de 2016. Ainsi, le gouvernement fédéral revoit à la baisse ses prévisions du prix du pétrole à partir du troisième trimestre de 2015 et pendant les six premiers mois de 2016 au moins.

D'ailleurs, compte tenu des faibles prix du pétrole, le gouvernement fédéral abaisse le PIB nominal d'en moyenne 46 milliards de dollars par année entre 2015 et 2019.

Pour consulter les prévisions des prix du pétrole avec votre appareil mobile, cliquez ici.

Des déficits encore plus grands que prévu?

La mise à jour économique et budgétaire présentée vendredi ne tient pas compte des importantes dépenses prévues par le nouveau gouvernement. En campagne le Parti libéral du Canada a entre autres prévu un important plan d'investissements en infrastructures. Justin Trudeau avait expliqué qu'il financerait ses promesses en engendrant des déficits pouvant aller jusqu'à 10 milliards de dollars ces prochaines années avec un retour à l'équilibre budgétaire en 2019-2020.

Dans un communiqué, le ministre des Finances, Bill Morneau, a réitéré son intention d'atteindre l'équilibre budgétaire en respectant l'échéancier prévu. Pour ce qui est des mesures promises par le Parti libéral, elles seront présentées dans le budget 2016, assure le ministre.

Pour consulter les prévisions du solde budgétaire avec votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires