Retour

Delta punie pour avoir rompu ses accords avec la NRA

Les législateurs républicains de l'État de Géorgie sont revenus sur leur projet de loi d'allègement fiscal dont aurait bénéficié la compagnie aérienne Delta, après que celle-ci eut décidé de rompre ses liens avec le puissant lobby des armes.

Deux semaines après la fusillade dans une école de Parkland, en Floride, où 17 personnes ont perdu la vie, les voix continuent de s’élever contre les armes à feu et de nombreuses entreprises, jusque-là complaisantes avec la National Rifle Association (NRA), se désolidarisent.

C’est le cas de Delta, dont le siège social est en Géorgie, qui a décidé de suspendre ses réductions accordées aux membres de la NRA.

En réponse à cette décision, les élus républicains de Géorgie, dont de nombreux sont proarmes, ont voté ce jeudi un projet de loi revenant sur une proposition d’allègement fiscal qui aurait permis à Delta d’économiser 50 millions de dollars.

La décision de Delta de se distancier de la NRA a notamment provoqué le mécontentement du gouverneur de l’État Casey Cagle.

De nombreuses compagnies changent leur fusil d’épaule

Après la fusillade du 14 février dernier en Floride, plusieurs entreprises ont décidé de mettre fin à leurs accords avec la NRA, comme le loueur d’autos Hertz et la compagnie d’assurances MetLife.

Certaines enseignes qui vendent des armes comme Walmart, Kroger et Dick’s Sporting ont décidé de restreindre leur politique de ventes d’armes à feu.

Jeudi, le président américain Donald Trump s’est lui-même prononcé en faveur de mesures renforçant le contrôle des armes.

Il a dit souhaiter mettre en place des vérifications approfondies pour restreindre la possibilité que des personnes ayant des problèmes de santé mentale puissent acheter des armes et pour relever l’âge légal de 18 à 21 ans pour s'en procurer.

La compagnie Delta emploie 33 000 personnes en Géorgie et opère principalement depuis l'aéroport international d'Hartsfield-Jackson à Atlanta, considéré comme le plus grand aéroport du monde par son trafic.