Retour

Des agriculteurs du Bas-Saint-Laurent dénoncent la réforme des taxes foncières

Des producteurs agricoles de l'Union des producteurs agricoles (UPA) au Bas-Saint-Laurent envisagent des moyens de pression contre le gouvernement provincial. En conférence de presse mardi à Rimouski, le syndicat a réitéré son opposition à la réforme du programme de crédit de taxes foncières.

Avec l’entrée en vigueur de la refonte du programme de crédit de taxes foncières agricoles (PCTFA) prévue de 1er janvier 2017, les agriculteurs du Bas-Saint-Laurent pourraient perdre environ 1,5 million de dollars, selon l’UPA.

Le syndicat affirme qu’environ 80 % des producteurs agricoles seront touchés par la réforme et verront une augmentation de 30 à 40 % de leur compte de taxes foncières agricoles.

L’Union a demandé plusieurs fois le report de la modification du programme. Le syndicat envisage maintenant des moyens de pression et un plan de mobilisation.

L’UPA espère obtenir le soutien des municipalités, des commerçants et des organismes qui profitent des retombées économiques liées à l’agriculture.

Plus d'articles

Commentaires