Retour

Des campings improvisés provoquent la grogne à Rimouski

La présence de nombreux motorisés sur le terrain de stationnement et sur le quai du Site historique maritime de la Pointe-au-Père indispose les propriétaires de terrain de camping situés à proximité.

Un texte de Richard Lavoie d'après les informations de Michel-Félix Tremblay

Ce type de camping improvisé et gratuit nuit au développement économique selon Annette Gauthier, la propriétaire du camping du Phare qui est situé à quelques centaines de mètres à peine du quai de Pointe-au-Père.

Il n’est pas rare de voir une vingtaine de ces mastodontes s’installer sur des emplacements publics, alors qu’au terrain de camping, de nombreux sites demeurent inoccupés.

Un touriste de Berthier-sur-Mer explique qu’il n’est que de passage, en route vers Carleton-sur-Mer et Percé. Son motorisé transporte 7 personnes.

« Nous sommes là pour faire le tour des attractions, visiter le musée et le sous-marin. On emmène quand même de l’argent au niveau de l’économie de Rimouski », se défend-il.

Selon lui, les terrains de camping ne sont pas si nombreux dans le secteur et rares sont ceux qui acceptent les animaux.

Le visiteur dit comprendre la frustration des propriétaires de terrains, mais il croit que pour les touristes de passage qui ne séjournent qu’une nuit, ce type de camping gratuit est acceptable.

Un phénomène persistant

Le phénomène n’est pas nouveau selon Annette Gauthier. « Cela fait 28 ans que je fais des démarches pour que ça soit interdit », explique la propriétaire.

Annette Gauthier se plaint aussi du sans-gêne de certains touristes qui non seulement campent gratuitement sur les terrains voisins, mais réclament des services chez elle. L’injure qui s’ajoute à l’outrage selon elle.

Plus d'articles

Commentaires