Des fermiers du sud de la Saskatchewan qui s'inquiétaient récemment d'un manque de pluie ont vu leurs terres inondées jeudi soir par des trombes d'eau.

Il est tombé de 40 à 80 millimètres de pluie.

« On priait pour de la pluie et nos prières ont été entendues », dit Bill Aulie, un agriculteur près de Rouleau qui s’inquiète désormais des sols boueux difficiles à cultiver.

D’après M. Aulie, ses champs sont passés rapidement de la sécheresse aux inondations. Il est même tombé, dit-il, davantage de pluie jeudi que depuis le mois de juin 2017.

Il s’attend à perdre certaines cultures, notamment des lentilles qui ne peuvent rester sous l’eau plus de deux jours avant de disparaître. Le blé est un peu plus résistant et le canola peut survivre sous l’eau quelques jours.

Bill Aulie est heureux d’avoir de la pluie, mais il rappelle cependant que certains fermiers ne sont pas assurés, car les inondations ne sont pas fréquentes dans la région.