Retour

Des chantiers retardés par la grève des ingénieurs de l'État

Les travailleurs de la construction sont de retour au travail, mais au moins 250 chantiers sont toujours arrêtés au Québec. en raison de la grève des ingénieurs de l'État qui dure depuis le 24 mai.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Les ingénieurs du gouvernement du Québec ne sont que 31 sur le territoire de la Côte-Nord, mais ils sont bien visibles depuis deux semaines.

À Baie-Comeau, ils manifestent au bord de la route chaque matin.

Travaux retardés

Sur la Côte-Nord, la quasi-totalité des ingénieurs du gouvernement du Québec travaille pour le ministère des Transports.

Comme pour la construction résidentielle, institutionnelle ou commerciale, les travaux de génie civil s'effectuent en majorité pendant la saison estivale.

La grève qui s'étire a déjà entraîné des retards sur de nombreux chantiers prévus cet été. « Des travaux de pavage sur la 389, des travaux de remplacement de ponceaux sur la 389 et sur la 138 aussi », précise Cédric Mpoyi-Kanda.

Salaire

L'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec affirme que le salaire de ses 1400 membres est largement inférieur à ce qu'offrent les employeurs du secteur privé, des villes et d'Hydro-Québec, par exemple.

Les travailleurs en grève croient qu'il serait plus facile de retenir les ingénieurs de l'État dans une région comme la Côte-Nord, en leur proposant de meilleures conditions salariales.

Si l'impasse persiste entre le gouvernement et ses ingénieurs, le président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau, pourrait recourir à une loi spéciale.

Plus d'articles

Commentaires