Retour

Des chargeurs pour voitures électriques fabriqués pour la première fois en Ontario

Autochargers a inauguré vendredi son usine d'assemblage de chargeurs de véhicules électriques à Markham. Il s'agit d'une première dans la province, selon l'entreprise qui y en vend depuis 2013.

Un texte de Stéphany Laperrière

Autochargers prévoit assembler environ 40 000 chargeurs par année, qui seront ensuite vendus en Ontario, dans l'Est canadien et aux États-Unis.

Actuellement, les pièces requises viennent de la Californie et portent le logo JuiceBox, une marque qu'Autochargers vend déjà et qui a fait ses preuves, selon son président-directeur général, Gleb Kikiforov.

En assemblant les pièces en Ontario, au lieu de simplement acheter le produit fini, Autochargers souhaite faire des économies.

« Ça permettra éventuellement de réduire le prix de vente », dit Gleb Kikiforov, qui précise qu'Autochargers a l'intention de s'approvisionner uniquement auprès d'entreprises locales d'ici la fin de l'année.

« À long terme, c'est très viable. Dans le contexte économique actuel, il faut saisir les occasions d'affaires et être en mesure de réagir rapidement aux changements sur le marché », dit-il.

Il ajoute que les consommateurs canadiens préfèrent les produits locaux et qu'il existe déjà des entreprises en Ontario qui fabriquent les pièces requises.

Incitatifs financiers

Autochargers n'a pas reçu de subventions gouvernementales pour l'ouverture de ses nouveaux locaux et de sa ligne de fabrication, indique son PDG.

L'entreprise a toutefois été encouragée par les incitatifs financiers offerts par l'Ontario aux consommateurs.

« C'est la province qui offre le plus d'incitatifs pour l'achat d'un véhicule électrique, donc nous avons bon espoir de pouvoir augmenter nos ventes », dit Gleb Kikiforov.

Les incitatifs financiers sont un pas dans la bonne direction, selon Cara Clairman, présidente-directrice générale de l'organisme Plug'n Drive.

L'Ontario a d'ailleurs ravi au Québec le titre de la province ayant vendu le plus de véhicules électriques l'an dernier.

Cara Clairman croit toutefois que le gouvernement pourrait faire davantage pour s'assurer que les blocs résidentiels soient munis de bornes de recharge.

« Il faut que ceux qui achètent un véhicule électrique soient en mesure d'installer une borne de recharge dans leur immeuble et ce n'est pas le cas actuellement », dit-elle en ajoutant que le gouvernement ontarien étudie actuellement de possibles changements à la Loi sur les condominiums.

Autochargers compte actuellement 14 employés. L'entreprise prévoit en embaucher dix autres au cours des trois prochains mois et promet la création d'environ 100 emplois dans la province.