Retour

Des commerçants touchés par les travaux au centre-ville de Gatineau

Les travaux de revitalisation du centre-ville de Gatineau, débutés en août, ne font pas que des heureux, notamment parmi certains commerçants qui anticipent une baisse conséquente de leur chiffre d'affaires.

Parmi les commerçants les plus concernés, Louise Cormier, qui est propriétaire depuis 31 ans de la bijouterie Richer & Snow, située 143 promenade du Portage à Gatineau, soutient que sa boutique peine à attirer les clients à cause des travaux.

Mme Cormier s'attendait à ce que le chantier s'achève début décembre, mais l'échéance a été repoussée à la fin du mois.

« On fait entre 30 et 40 % de notre chiffre d’affaires entre novembre et décembre habituellement », note-t-elle.

La propriétaire avait pourtant anticipé le début du chantier, en lançant des campagnes publicitaires et en indiquant clairement que la bijouterie restait ouverte, mais les clients « pensent que nous ne sommes pas accessibles », selon elle. Mme Cormier a dû se passer des services de trois de ses vendeuses.

« Après 31 ans, faire face à ça c’est très difficile à vivre », raconte la propriétaire émue aux larmes.

Venue en voiture pour faire ses cadeaux de Noël, Joanne Bellefeuille, cliente de la boutique, reconnaît que les travaux rendent l'accès particulièrement difficile.

« On aurait pu passer tout droit, parce que c’est compliqué », témoigne-t-elle.

« C’est dommage, c’est une très belle boutique. Il y a de tout ici, des cadeaux, des bijoux... », fait-elle remarquer.

D'autres commerces touchés

La bijouterie n'est pas le seul commerce à subir les impacts des travaux sur son chiffre d'affaires, comme le précise le directeur de Vision centre-ville Gatineau, Stefan Psenak.

Il y a au moins trois commerces qui, peut-être, ont été beaucoup plus durement touchés que les autres

Stefan Psenak, directeur de Vision centre-ville Gatineau

Le café Merkén, situé au 2, rue Aubry et le salon de coiffure Chez Henri, au 179, promenade du Portage sont aussi concernés.

Stefan Psenak assure que pour les autres commerces de la zone, le tir a pu être corrigé assez rapidement avec le concours de la Ville, des entrepreneurs et du gérant du chantier. « Mais on voit chez Madame Cormier des impacts considérables sur son chiffre d’affaires », reconnaît-il.

Le conseil municipal de Gatineau avait fait de la revitalisation du centre-ville une priorité, lors des élections en 2013.

Au total, 32 millions de dollars ont été injectés pour ces travaux.

Avec les informations du journaliste Godefroy Macaire Chabi

Plus d'articles

Commentaires