Retour

Des conseils pour aider les entrepreneurs francophones à augmenter leurs bénéfices

Une dizaine d'entrepreneurs francophones ont participé cette semaine à un atelier sur l'entrepreneuriat à Summerside. C'était une occasion pour ces francophones de trouver des solutions pour aider leurs entreprises à pérenniser, mais aussi parfois à simplement survivre.

Un texte de Julien Lecacheur

Angele Arsenault est une directrice de coopérative inquiète. Elle explique que les temps sont de plus en plus compliqués dans la communauté francophone de Wellington situé dans l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard.

Une dizaine d'autres entrepreneurs francophones de la région ont assisté à la séance d'information pour les aider à améliorer les profits de leurs entreprises au centre Belle-Alliance de Summerside.

Angela Gallant est propriétaire avec son mari d'une entreprise de location de chalets à New Glasgow. Elle s'est rendue à cet atelier pour recevoir des conseils afin de développer son entreprise. Elle se dit satisfaite de la présentation. « Ces nouvelles connaissances vont me permettre de changer des choses dans la gestion de mon entreprise et donc de possiblement augmenter mes revenus », souligne-t-elle.

Ron Robichaud, un consultant est venu de la Nouvelle-Écosse pour les aider à approfondir leurs connaissances de l'entrepreneuriat, mais aussi et surtout pour les encourager à changer leurs mentalités de gestion

Une communauté en transition et en danger

Angele Arsenault a vu sa communauté se transformer depuis des années. La concurrence et l'exode des plus jeunes travailleurs vers les grandes villes pèsent de plus en plus lourd sur son entreprise. « Cela devient de plus en plus difficile de trouver de la main-d'oeuvre francophone », dit-elle. Elle ajoute ne pas être la seule qui connaît cette situation dans la région.

Malgré tout, les participants gardent espoir et comptent sur l'aide des collectivités et les conseils de personnes comme Ron Robichaud pour s'en sortir. « Il ne faut pas lâcher », soutient Angele Arsenault.

Ron Robichaud, pour sa part, invite les entrepreneurs à faire des efforts. « Quand une personne fait des efforts, les résultats sont visibles. Malheureusement, on ne peut rien faire pour ceux qui ne veulent pas en faire », reconnaît-il.

D'ici là, d'autres ateliers similaires devraient être donnés prochainement dans la région Évangéline.

Plus d'articles