Retour

Des dizaines d'infractions aux règles de santé et de sécurité au travail dans une mine de charbon

La mine de charbon Donkin, au Cap-Breton, n'est en exploitation que depuis quelques mois, mais elle a déjà contrevenu à des dizaines de règles provinciales.

Les inspecteurs du ministère du Travail de la Nouvelle-Écosse ont visité la mine de la société Kameron Collieries à plusieurs reprises depuis son ouverture en février. Ils ont exprimé de nombreuses préoccupations pour la santé et la sécurité des travailleurs.

29 avertissements

Grâce à une demande d’accès à l’information, CBC a obtenu les rapports des six inspections effectuées au cours des trois premiers mois d’exploitation de la mine Donkin. Les inspecteurs ont émis 29 avertissements et 10 ordres d’exécution pour des infractions aux règles de santé et de sécurité dans les mines souterraines.

Trois semaines après l’ouverture de la mine, le gouvernement a ordonné la suspension des travaux à cause de problèmes de ventilation. Le 22 mars, une tempête a causé une panne d’électricité majeure dans l’est du Cap-Breton, touchant la mine Donkin.

Le ventilateur principal de la mine de charbon a ainsi cessé de fonctionner. La source d’alimentation de secours, qui est obligatoire selon les règles provinciales, n’avait pas encore obtenu l’approbation de Nova Scotia Power et ne pouvait pas être utilisée. Sans un système de ventilation adéquat, le méthane peut s’accumuler à des niveaux dangereux et causer une explosion.

Selon Nova Scotia Power, la panne a débuté vers 10 h et le courant a été rétabli à 22 h. La province a appris la panne à la mine à 15 h et a immédiatement ordonné la suspension des opérations. Le vice-président au développement des projets et aux affaires externes pour Kameron Collieries, Shannon Campbell, affirme pour sa part que tous les travailleurs ont évacué la mine et sont retournés à la surface 15 minutes après l’interruption de la ventilation.

Le directeur de la division de la santé et de la sécurité au travail pour la Nouvelle-Écosse, Scott Nauss, précise qu’il n’a aucun moyen de vérifier indépendamment cette information.

De nombreuses autres infractions

Les inspecteurs ont rapporté de nombreuses infractions concernant de l’équipement de sécurité absent ou ne fonctionnant pas. Ils ont aussi constaté que des barrières de protection contre les explosions n’étaient pas adéquates. Elles étaient trop petites, endommagées ou au mauvais endroit.

Les inspecteurs ont remarqué également certains dommages structurels aux parois de la mine. L’entreprise n’avait pas non plus fait de tests pour s’assurer que son équipement de détection de gaz nocifs fonctionnait convenablement.

En outre, plusieurs des infractions rapportées concernent les registres de la compagnie au sujet des mesures prises pour se conformer aux règles provinciales. Un inspecteur a même remarqué que certains documents faisaient référence à la législation minière de la Virginie-Occidentale plutôt qu’à celle de la Nouvelle-Écosse. La société mère de la mine Donkin, Cline Group, possède beaucoup de mines dans cet État américain.

Réponse de l’entreprise

Le directeur général de la mine de charbon Donkin, Shannon Campbell, assure que la sécurité des employés est sa priorité.

Shannon Campbell souligne aussi que la mine Donkin est la première exploitée selon la nouvelle législation provinciale adoptée en 2015. Il s’attend à ce qu’il y ait de moins en moins d’infractions au fil des inspections.

Il ajoute que les ordres d’exécution sont courants dans l’industrie minière et qu'il les voit comme des occasions d’améliorer les mesures de sécurité.

Pas de danger imminent

Le directeur de la division de la santé et de la sécurité au travail précise que les infractions rapportées ne représentaient pas un danger imminent pour les employés.

« Je ne veux pas les minimiser, dit-il. Mais les mines souterraines sont des environnements très dangereux, qui sont hautement réglementés. Ce n’est pas surprenant de constater des infractions dans ce contexte. »

Scott Nauss soutient que l’entreprise a collaboré avec ses inspecteurs et dit qu’elle travaille promptement afin de corriger ses fautes.

Plus d'articles

Commentaires