Retour

Des entreprises de cryptomonaie s’inquiètent d’une hausse des tarifs d’électricité

Des entrepreneurs de l'industrie de la chaîne de blocs et du minage de cryptomonnaies qui veulent s'établir dans la MRC de Manicouagan craignent une hausse des tarifs d'Hydro-Québec.

Les compagnies GPU ONE et Bitfarms ainsi qu'un entrepreneur de Baie-Comeau affirment qu'une hausse des tarifs les forcerait à réduire leur expansion.

Ces entreprises ont accès au tarif LG, fixé à 3,43 cents du kilowattheure.

Le président de la compagnie Bitfarms, Pierre-Luc Quimper, affirme que la compagnie ne s'installera pas à Baie-Comeau si ce tarif augmente de 10 %.

Le ministère de l'Énergie prévoit rendre publiques les informations concernant les tarifs pour l'industrie de la chaîne de blocs et des mines de cryptomonnaies d'ici la fin de la session parlementaire.

Une hausse des tarifs va nuire aux marges de profits de compagnies comme GPU ONE, selon le directeur des opérations, Daniel Rafuse.

Cette entreprise a acheté récemment des locaux à Baie-Comeau pour y créer un centre de données.

Pour sa part, Hydro-Québec recommande au ministère de l'Énergie d'encadrer l'industrie de la chaîne de blocs et des mines de cryptomonnaies pour faire en sorte que les citoyens ne paient pas plus cher l'électricité et qu'il y en ait suffisamment lors des pointes de consommation hivernales.

Avec les informations d'Olivier Roy-Martin