Retour

Des entreprises préoccupées par la hausse du prix de l'essence

Les gens d'affaires des régions de l'Est-du-Québec se disent préoccupés par les conséquences de la hausse du prix de l'essence. Les entrepreneurs doivent user de créativité pour limiter l'impact de cette augmentation non désirée.

Un texte de Louis Lessard

En juin 2017, les consommateurs de l'Est-du-Québec payaient 1,17 ¢/litre en moyenne.

Selon les données de la Régie de l'énergie du Québec, le prix de l'essence ordinaire la semaine dernière était de 1,38 ¢/litre au Bas-Saint-Laurent, de 1,39 ¢/litre sur la Côte-Nord et de 1,41 ¢/litre en Gaspésie. C'est près de 20 cents de plus qu'à pareille date l'an dernier.

Bien que le prix du litre d'essence ait diminué de 3 cents en deux semaines dans l'Est-du-Québec, la Régie indique que la tendance générale est à la hausse depuis les derniers mois.

Des entrepreneurs préoccupés

Cette tendance fait craindre le pire chez certains entrepreneurs d'ici. Le propriétaire de la firme d'entretien de pelouses Racine de Rimouski, Philippe Racine, affirme que la hausse du prix de l'essence a un impact direct sur la rentabilité de son entreprise.

Il estime qu'il en coûte 20 pourcent de plus pour l'entretien des terrains sur lesquels il travaille. Une situation d'autant plus préoccupante, selon lui, puisque la plupart des contrats avec ses clients sont d'une durée de trois ans à prix fixe.

Sur la terre comme sur la mer

Le discours est le même chez les gestionnaires du traversier CNM Évolution ou encore chez les propriétaires de bateaux de pêche. Certains se font créatifs : le capitaine du navire « Le Petit Doucet », Marc Doucet, affirme que l'augmentation du prix des carburants l'a obligé à modifier ses façons de faire en mer.

Des origines diverses

Le prix de l'essence dépend de plusieurs facteurs. Le prix du pétrole brut est généralement fixé par le marché mondial. La marge de raffinage est décidée par les pétrolières. Les frais d’exploitation des stations-service et la marge de profit qu'elles s'octroient définissent aussi le prix final payé par les consommateurs. S'ajoute au calcul le coût du transport de l'essence et les taxes gouvernementales, les deux seules composantes fixes dans le calcul du prix de l'essence.