Retour

Des étudiants réclament des millions à l'Aluminerie de Bécancour

Les plaidoiries se poursuivent au tribunal des droits de la personne à Montréal dans le dossier des étudiants de l'Aluminerie de Bécancour (ABI). Ils exigent d'être payés comme les employés réguliers, soit 40,31 $ de l'heure. Le Tribunal des droits de la personne doit déterminer si les étudiants embauchés par l'aluminerie ont été victimes de discrimination.

Les étudiants réclament d’être payés le même salaire que les employés réguliers (40,31 $ de l’heure, alors qu’ils gagnent présentement 31,23 $ de l’heure). Ils disent effectuer le même travail que les employés réguliers.

C’est la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse qui s'occupe du dossier. Considérant que la plainte des étudiants était fondée, la Commission a décidé de poursuivre ABI.

Le litige est évalué à des millions de dollars, puisque les étudiants ont entrepris cette démarche en 2007 et qu’ils travaillent 12 semaines par année. La Commission allègue que 160 étudiants ont été discriminés par la direction d'ABI depuis 2007, sur la base de leur statut d’étudiant et de leur âge.

En vertu de la convention collective actuelle, la majorité des étudiants sont rémunérés 31,23 $ de l’heure, soit près de 9 $ de l’heure de moins que les employés occasionnels de l’usine.

De son côté, l’avocate de l’aluminerie, Louise Laplante, tente de démontrer que les étudiants réalisent parfois le même travail que les employés réguliers, mais qu’ils sont incapables – puisque non formés pour le faire – de réaliser toutes les tâches de ces derniers.

L’avocate de l’aluminerie blâme également le syndicat des Métallos pour avoir négligé de défendre les droits de ces travailleurs-étudiants. Elle estime que les manquements du syndicat ne peuvent être imputés à l’aluminerie.

La Commission réclame une correction rétroactive du préjudice, notamment par le versement des pertes subies depuis 2007, en plus de la somme de 2000 $ par étudiant à titre de dommages moraux.

Plus d'articles

Commentaires