Retour

Des fermiers saskatchewanais inquiets des tensions entre la Chine et Donald Trump

L'escalade des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis sème l'inquiétude chez des fermiers saskatchewanais.

Michel Lepage, un agriculteur fransaskois de Saint-Denis à l'est de Saskatoon, estime que la guerre commerciale qui se pointe à l’horizon aura forcément des répercussions négatives pour les agriculteurs canadiens.

Le fermier croit que Donald Trump a, une fois de plus, provoqué une guerre sans en peser les conséquences lorsqu'il a d'abord imposé des tarifs à la Chine sur l'acier et l'aluminium.

En réponse à la publication mardi par l'administration Trump d'une liste provisoire de produits importés de Chine susceptible d'être soumis à de nouveaux droits de douane, Pékin a répliqué avec une liste visant des produits américains plus stratégiques, dont le soya.

Michel Lepage explique que sa ferme approvisionne près d’une dizaine pays et que plus de la moitié de ses clients sont issus du marché asiatique.

Selon lui, le sentiment de colère à l'égard du président américain et de ses décisions, qu'il juge imprévisibles, est partagé par les agriculteurs qu'il côtoie.

Il déplore le fait que l'industrie agricole canadienne n'a pas de mesure de protection en place pour contrer ce genre de situation.