Retour

Des fonds pour l'agrandissement des installations de Mécano Mobile R.L.

L'entreprise Mécano Mobile R. L. reçoit une aide financière de 291 000 $ de Développement économique Canada pour améliorer sa productivité.

Fondée en 1995, Mécano Mobile R.L. se spécialise dans la conception, la réparation et l’installation de systèmes hydrauliques pour divers équipements, notamment pour le secteur forestier.

Le prêt alloué par Développement économique Canada va permettre à l'entreprise d'Amqui de compléter l'agrandissement de ses installations.

Nous autres depuis deux ans, on a doublé nos ventes et notre fabrication de machineries forestières. Agrandir notre bâtiment, ça nous permet d'avoir plus de mécaniciens et de soudeurs qui travaillent dans l'entreprise et augmenter notre production.

Renaud Lavoie, propriétaire de Mécano Mobile R. L.

L'entreprise a déjà agrandi ses locaux administratifs. Il reste maintenant l'aménagement du nouvel atelier à terminer ainsi que la devanture du bâtiment à refaire.

Le propriétaire Renaud Lavoie indique que l'entreprise a déjà bénéficié d'une aide financière de la MRC de la Matapédia pour le projet d'agrandissement. Il évalue le coût des travaux à plus ou moins 650 000 $.

Secteur en expansion

Mécano Moblie R. L. emploie une douzaine de personnes. Sa clientèle œuvre dans les secteurs forestier, du transport et de la construction. L'entreprise fabrique entre autres de la machinerie forestière pour les éclaircies et les autres travaux sur les lots privés du Bas-Saint-Laurent et ailleurs dans la province.

Malgré les inquiétudes exprimées par l'industrie forestière quant à la fin de l'accord commercial sur le bois d'oeuvre avec les Américains, Renaud Lavoie croit que le secteur se porte bien.

« La demande est là, c'est reparti. On ne peut pas dire que nous sommes dans une crise forestière. La seule incertitude, c'est les États-Unis. Parce que la coupe de bois, il y en a faire », dit-il.

L'entreprise effectuera l'achat et l'installation des nouveaux équipements mécaniques sous peu.

Plus d'articles

Commentaires