Retour

Des lunettes de l'Î.-P.-É. vendues partout dans le monde

Une petite entreprise de fabrication de lunettes de l'Île-du-Prince-Édouard, propriété d'un couple dans la trentaine, est en pleine expansion. Les verres fumés et les montures de plastique de Fellow Earthlings font un tabac partout dans le monde... même auprès de politiciens comme Justin Trudeau et son homologue de l'île, Wade MacLauchlan.

Un texte de Pierre-Alexandre Bolduc

Lorsqu'on arrive à Guernsey Cove, en pleine campagne à l'Île-du-Prince-Édouard, il est impossible de s'imaginer que Sydney et Chris Seggie conçoivent et exportent des lunettes un peu partout au pays et dans le monde.

Le couple originaire de la province a tout quitté à Hong Kong pour revenir à l'île. Leur but : fabriquer des lunettes.

Une industrie dans l'ADN de l'Île-du-Prince-Édouard

La copropriétaire, Sydney Seggie, en connaît long sur la fabrication de lunettes. Son père oeuvrait comme vendeur à l'usine Tannereye de Charlottetown.

Dans les années 1980, Tannereye était un employeur majeur de l'Île-du-Prince-Édouard. Des montures de marque comme Ray-Ban et Ralph Lauren y étaient fabriquées.

Une entreprise en pleine expansion

Après quatre ans d'exploitation, Fellow Earthlings fait maintenant ses frais.

« On fait des profits et notre entreprise grossit à vue d'oeil! », lance Sydney.

Jusqu'à maintenant, les produits étaient uniquement disponibles en ligne. Mais depuis le début de l'année, l'entreprise s'est donné comme objectif de rendre disponibles ses collections dans les commerces de détail.

Actuellement, les montures originales de Fellow Earthlings sont disponibles dans les Maritimes et les Prairies. Le Québec et l'Ontario sont la prochaine étape. Les lunettes se vendent entre 200 et 500 $.

Fellow Earthlings mise aussi sur des produits écoresponsables.

« On récupère les retailles de nos montures et on refait [des lunettes à partir de] plastique recyclé, explique Chris Seggie. On redécoupe de nouvelles montures qui sont uniques. Les lunettes sont 100 % recyclées ».

Des politiciens charmés par l'entreprise

Le fabricant a comme client un Prince-Édouardien bien connu : le premier ministre Wade MacLauchlan lui-même. Il a opté pour la monture « Eddy » baptisée en l'honneur du Prince Édouard.

« Comme premier ministre, je suis fier de porter le style Eddy pour que ce soit identifié avec notre province partout dans le monde », lance Wade MacLauchlan avec un grand sourire.

Il n'est pas le seul politicien en vue à porter des montures Fellow Earthlings. Tout récemment, on a vu le premier ministre du Canada, Justin Trudeau et sa femme, Sophie Grégoire, en arborer fièrement.

À Guernsey Cove pour y rester

Avec ses quatre employés, Fellow Earthlings tourne à plein régime. Même si l'entreprise est en croissance, pas question de quitter ce coin de pays si joli.

« C'est vraiment excitant pour nous d'aller au petit bureau de poste ici, à la campagne, et d'aller livrer nos produits qui sont expédiés un peu partout au pays », lance Chris.