Les négociations entre l'employeur et le syndicat semblent difficiles en ce moment à l'aluminerie de Bécancour, qui emploie 1030 employés.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

Selon le syndicat, l’employeur aurait fait, à la table de négociations, une proposition qui instaurerait un régime de retraite à deux vitesses et qui désavantagerait les nouveaux employés d'ABI.

« Les syndiqués rejettent catégoriquement une telle discrimination envers les futurs travailleurs », selon les informations obtenues par Radio-Canada.

Pour le président de la section locale 9700 des Métallos, Clément Masse, la proposition est carrément discriminatoire.

Réponse d'ABI

Par courriel, ABI déclare que « différents éléments se discutent à la table de négociation entre les parties », sans préciser les sujets.

Le syndicaliste M. Masse se dit prêt à se battre pour le principe d’équité chez les travailleurs, en ce qui concerne le régime de retraite.

Toujours selon le syndicat, les négociations actuellement en cours achopperaient également sur les clauses concernant l’ancienneté dans les mouvements de main-d’œuvre.

Plus d'articles

Commentaires