Retour

Des pêcheurs exaspérés par toutes les zones fermées

De plus en plus limités dans leurs déplacements en mer, les pêcheurs néo-brunswickois n'ont d'autre choix que de se rassembler aux mêmes endroits pour tenter d'attirer leurs prises, en raison des fermetures de zones où ont été vues des baleines noires, dans le golfe du Saint-Laurent.

« Il y a beaucoup de bateaux aux mêmes endroits. Moi, ça fait 13 ans que je pêche et je n'ai jamais vu autant de bateaux sur le radar et même à l'oeil », décrit Ysabelle Ross, femme de pont et fille du propriétaire du bateau de pêche au crabe des neiges, le Kara-Matt.

Malgré la concentration des bateaux dans certaines zones, aucun conflit n'a éclaté pour le moment précise la femme de pont : « Je pense qu'on se respecte bien ».

Lundi après-midi, Pêches et Océans Canada a annoncé la fermeture d'une autre zone de pêche à compter de jeudi en raison de la présence d'une baleine noire. C'est une deuxième annonce de fermeture du ministère fédéral des Pêches depuis dimanche.

Cette fermeture s'ajoute à celle d'une zone statique de 6490 km² pour la durée de la saison.

La grogne des pêcheurs

Même si les pêcheurs sont solidaires, les conditions de pêche sont ardues dans un secteur de pêche de plus en plus restreint.

« On fait un effort de pêche dans des zones où habituellement il n'y a pas autant de pêcheurs », indique le crabier Frédérick Mallet, qui écarte toutefois la possibilité, évoquée par certains, que des pêcheurs irrités malmènent les trappes d'autres pêcheurs entremêlées avec les leurs.

Si les pêcheurs réussissent à contrôler leur humeur face à cette cohabitation forcée, il en ont long à dire au sujet des mesures de protection de la baleine noire imposées par le fédéral.

« Ils nous ferment une grosse zone qui est au coeur de la pêche. On est tellement pris à la gorge que la frustration n'est pas bien loin », laisse tomber Frédérick Mallet.

Quoi qu'il en soit, les pêcheurs s'entendent pour dire qu'ils vont seulement récupérer leurs casiers lorsqu'ils auront atteint leur quota.

Plusieurs pêches sont touchées

Les pêcheurs devront enlever leurs casiers des quadrilatères GW41 et GX41 d'ici jeudi 16 h 00 HAA.

Les fermetures seront en vigueur pour toutes les pêches suivantes qui sont actuellement ouvertes : crabe des neiges, crabe hyas, crabe commun, homard et buccin.

Les fermetures s’appliquent aussi à la pêche à la plie rouge (engin fixe), au flétan de l'Atlantique (engin fixe) et au flétan du Groenland (engin fixe) lorsque les engins de pêche sont laissés sans surveillance.

Les zones fermées le demeureront jusqu’à avis contraire. Si des zones redeviennent ouvertes à la pêche, le ministère avisera l’industrie avant la réouverture.

D'après un reportage de François Vigneault

Plus d'articles