Retour

Des Premières Nations assurent l’avenir d’une scierie du Nord ontarien

Le partenariat entre trois communautés autochtones permet à la scierie de Nakina, dans le Nord-Ouest de l'Ontario d'espérer une durée de vie prolongée et la création de plus d'emplois.

La scierie a rouvert plus tôt cette année, après avoir été fermée il y a 10 ans en raison de la crise forestière.

Les Premières Nations Aroland, Eabametoong et Marten Falls ont signé une entente avec le propriétaire afin d’acheminer le bois en provenance de la forêt Ogoki.

L’approvisionnement actuel permet d’alimenter un quart de travail à la scierie. Nous tentons de fournir davantage de matière première pour l’ouverture d’un deuxième quart aux installations de Nakina, dit un des représentants de ces communautés Bill Spade.

Selon lui, un approvisionnement suffisant pourrait ainsi se traduire par la création de plus d’emplois.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles